Malaisie

01 juillet 2018 10:51; Act: 01.07.2018 13:27 Print

Scandale après le mariage d'une fillette de 11 ans

Un quadragénaire et une très jeune fille se sont unis dans le sud de la Thaïlande, le mois dernier. En Malaisie, pays d'origine du marié, le malaise est perceptible.

storybild

Le mariage a eu lieu le mois dernier dans le sud de la Thaïlande, région largement musulmane. (Photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

Le mariage d'un Malaisien de 41 ans avec une fillette thaïlandaise de 11 ans a semé la consternation dans le pays à majorité musulmane, un défenseur des droits des enfants dénonçant dimanche les agissements d'un «prédateur pédophile».

En Malaisie, les musulmanes de moins de 16 ans sont autorisées à se marier à condition qu'un tribunal religieux ait donné son aval. Mais le ministère de la Femme et des familles a déclaré n'avoir aucune trace d'une quelconque autorisation religieuse.

Le mariage a eu lieu le mois dernier dans le sud de la Thaïlande, région largement musulmane.

Jusqu'à six mois de prison

«Nos représentants ont rencontré la mère de la fillette. Nous attendons plus d'informations avant de décider de la marche à suivre», a déclaré le Premier ministre adjoint Wan Azizah Wan Ismail cité par le Sunday Star.

Le mari encourt six mois de prison s'il s'avère que le mariage a eu lieu sans autorisation. Les défenseurs des droits des enfants de Malaisie militent pour une modification de la loi, afin de mettre fin aux mariages des enfants qui, d'après eux, sont fréquents.

Environ 16'000 Malaisiennes de moins de 15 ans sont mariées, font-ils valoir.

«Prédateur d'enfants»

«Epouser une fillette de 11 ans, c'est le comportement d'un prédateur d'enfants, d'un pédophile», a déclaré à l'AFP Syed Azmi Alhabshi, qui milite pour les droits des enfants. D'après lui, l'époux est un commerçant prospère qui a déjà deux femmes. Les parents de la fillette sont des cultivateurs pauvres de caoutchouc.

L'Unicef s'est dite «scandalisée». «C'est choquant et inacceptable. L'Unicef appelle le gouvernement à remplir sa promesse d'interdire le mariage des enfants», a dit sa représentante pour la Malaisie Marianne Clark-Hattingh.

(nxp/afp)