Changement climatique

16 octobre 2018 18:13; Act: 16.10.2018 18:24 Print

Le monde a atteint un «point de non retour»

L'ancien secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a tiré la sonnette d'alarme. Il participait au lancement d'une commission internationale pour le climat.

storybild

Des experts de l'évolution du climat ont appelé à des transformations rapides et sans précédent pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C. (Photo: AP/John Mcconnico)

Sur ce sujet
Une faute?

La commission examinera les mesures que les pays, en particulier les plus pauvres, peuvent prendre pour s'armer contre les effets du changement climatique, tels que la montée des eaux et la sécheresse de longue durée. Un sommet sera organisé par les Pays-Bas en 2020 pour faire le point sur les travaux de la commission, à laquelle se sont associées des grandes puissances mondiales telles que la Chine, l'Inde et l'Allemagne, aux côtés de 14 autres pays.

La commission, dont le siège se trouve à Rotterdam, est menée par Ban Ki-moon, Bill Gates, fondateur de Microsoft et activiste pour le climat, et Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale. «Nous sommes sur le point de non-retour», a déclaré Ban Ki-moon lors d'une conférence qui lançait officiellement la commission à La Haye.

Assurer un «avenir plus résilient»

Le monde doit prendre le chemin qui pourrait lui assurer un «avenir plus résilient au climat», a poursuivi l'ancien secrétaire général des Nations Unies de 2007 à 2016. «Ou nous pouvons continuer avec le statu quo, mettant en péril la croissance économique mondiale et la stabilité sociale» et «risquant de ne plus être assurés de nourriture, d'énergie et d'eau dans les décennies à venir», a-t-il averti.

Dans un rapport publié la semaine dernière, les experts du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) ont appelé à des transformations rapides et sans précédent si l'on veut limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C.

«Pour les Pays-Bas, la recherche de solutions aux problèmes liés à l'eau fait partie de la vie de tous les jours», a souligné mardi la ministre néerlandaise des Infrastructures et de la gestion de l'eau, Cora van Nieuwenhuizen. «Mais l'expérience nous a appris qu'il vaut mieux prévenir que guérir», a-t-elle ajouté.

Les Pays-Bas sont particulièrement vulnérables aux conséquences du changement climatique. Une partie du pays se trouve en dessous du niveau de la mer.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jey le 16.10.2018 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ecologie dans le mauvais sens

    Bonsoir, pour espérer un changement radical, il faut changer nôtre manière de consomer. On va à nouveau mettre des taxes qui ne servent a rien du tout sur les automobiles et les déchets (argent facile). Il faudrait commencer a taxer a fond la marine marchande, c'est le responsable numero 1 des pollueurs sur nôtre terre a tous. 1 seul Bateau pollue l'equivalent de 500'000 voitures, mais vu que dans les eaux internationales on peut faire ce que l'on veut c'est mal parti et c'est trop dure pour l'économie de faire qqch. Ils utilisent le pire petrole qui existe, prennent de l'eau en fond de cale a un endroit et la deverse a l'autre bout du monde (merci pour la faune marine) , et j'en passe. La seule chose que nos politiciens font, c'est mettre des taxes partout au plus facile.Nous vivons tous sur la même terre et allons tous mourir un jour ou l'autre, mais pour les politiciens de nôtre planète, l'economie est plus importante que l'ecologie. ABE

  • Daniel le 16.10.2018 18:40 Report dénoncer ce commentaire

    En souvenir du rapport Meadows

    Depuis le rapport Meadows commandé par le club de Rome dans les années 1970, une large majorité des politiciens de la planète - et leurs nombreux successeurs - peuvent s'enorgueillir d'avoir rien fait. Bravo, quel succès!

  • Eli le 16.10.2018 18:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quand ?

    Est ce qu'on y arrivera ? Malgré les nombreuses mises en garde des spécialistes, trop de monde n'y croit toujours pas!

Les derniers commentaires

  • Simple d'esprit le 17.10.2018 22:36 Report dénoncer ce commentaire

    Réchauffement climatique oui mais...

    Il faut savoir que notre belle planète bleu à des cicles, périodes de glaciations, réchauffement etc... C'est sûr que l'activité humaine y contribue mais ce n'est pas que à cause de nous n'est-ce pas Messieurs les "specialistes".

    • Simple Ortaugrâfe le 18.10.2018 08:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Simple d'esprit

      CYCLES pour aider les incultes...

    • Pas si simple le 18.10.2018 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Simple Ortaugrâfe

      Et BLEUE, pour parfaire le tout...

  • Dany74 le 17.10.2018 20:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C foutu

    La sixième extinction a commencé Les précédentes sétalaient sur des millions dannées Celle ci, en centaines voir dizaines ...

    • Jojobargeot le 22.10.2018 08:05 Report dénoncer ce commentaire

      ....c'est même à ça qu'on les reconnait.

      Mais oui, bien sûr. Rappelez-moi quel fut l'évènement qui fit disparaître les dinosaures? Un grosse météorite....pour qu'elle traverse l'atmosphère, ça lui à prit quoi....1/100 ème de seconde et l'explosion qui l'a suivie à du mettre moins d'une journée à raser la planète. Mais ouuiiiiiiiiiiiii, j'oubliais. François Hollande l'a affirmé donc c'est VRAI, le réchauffement, c'est les tremblement de terre, les tsunamis....alors pourquoi pas les météorites tant qu'on y est, ou alors Hein? Quoi? C'est Poutine?, oui, c'est ça, c'est la faute à Poutine. C'est lui, c'est lui.

  • Juju67 le 17.10.2018 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    soyez malins

    J'ai une idée pour vous : investissez dans le pétrole. Dans 30 ans il vaudra 1000x plus cher voir 10000 ;)

  • 2 ième tour le 17.10.2018 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    Le battage médiatique de Paris

    a fait croire que la solution clé a été les accords/ conférences deParis. Voilà le contraire. Le rappel ne suffit pas pour résoudre le problème indentifié. Le courage politique et surtout l'adhésion du peuple, des peuples pour réduire les rejets. Là encore, les mondes se séparent. Nous les bons aux bonnes intentions (certains) voulont que les autres réduisent leurs rejets pour que notre production et train de vie continue. Les autres anciennement colonisés veulent aussi évoluer. Alors avant de monter du doigt la Chine etc, mettez un miroir en face du doigt. Paris la bergère folle

  • Julien le 17.10.2018 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Ok

    La montée des eaux..... Si tous les glaciers du monde fondaient en même temps, la montée des eaux seraient d'à peine 2 ou 3%. Ce qui ne représente rien. Au bout d'un moment, faut sérieusement arrêter de nous prendre pour des cons et nous faire avaler n'importe quoi. Renseignez-vous avant de dire ça.

    • Steve le 17.10.2018 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Julien

      juuuuuuuuuste