Annecy (F)

09 octobre 2018 08:17; Act: 09.10.2018 12:31 Print

Le niveau du lac inquiète: «Il faut qu'il pleuve»

La pluie est très attendue par les gestionnaires du lac d'Annecy qui s'inquiètent de la baisse des eaux. Celle-ci n'a jamais été aussi basse depuis 1947.

Sur ce sujet
Une faute?

«Il faut qu'il pleuve.» A Annecy, les gestionnaires du lac français situé non loin de la Suisse, scrutent le ciel alors que la sécheresse a fait descendre le niveau de l'eau au plus bas depuis 1947. C'est l'année des paradoxes: en janvier, des précipitations abondantes avaient au contraire gonflé le volume de l'étendue naturelle, propriété de l'Etat.

La cote de 80 centimètres qui sert de référence à la stabilité des eaux depuis la fin du XIXe siècle, sous un pont de la rivière Thiou, déversoir naturel du lac qui traverse la ville, a grimpé cet hiver à 115 cm, premier stade de vigilance pour les crues; elle est aujourd'hui retombée autour de 20, soit plus bas que lors de la canicule de 2003.

Pour assurer un niveau stable, le débit du déversoir est régulé manuellement, «d'une part pour éviter les inondations et d'autre part pour éviter le phénomène que nous avons aujourd'hui», explique Pierre Bruyère, président du Syndicat mixte du lac d'Annecy (Sila). Mais à l'heure du réchauffement climatique, «il est temps de réfléchir à une autre manière de fonctionner», admet-il.

«Cette année, nous avons eu deux phénomènes. Le lac a débordé cet hiver, les services de la ville ont donc ouvert les vannes en grand. Fin juin, la situation s'est brutalement inversée, jusqu'à la sécheresse. N'ont-ils pas vidé trop vite le lac ?», interroge Thomas Terrier, président de l'Association des propriétaires riverains (April), pour qui la situation va «sensibiliser à la ressource en eau».



Régénération

En attendant, le niveau de l'eau découvre les berges et le fond des bateaux, et rend accessible à pied une grande zone au large du Pâquier, la promenade qui longe le lac au centre-ville.

Tout n'est ainsi pas négatif, notamment pour les roselières, «qui vont être exondées et dont les sédiments vont être régénérés, reminéralisés: les plantes vont être stimulées», souligne Damien Zanella, directeur Environnement au Sila.

«Sur le lac, pour les oiseaux, il n'y a pas de gros impact, au contraire», abonde Baptiste Doutau, chargé de mission à la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) en Haute-Savoie. Cette baisse du niveau d'eau «rend le site favorable à une halte migratoire» des oiseaux, qui ne pourraient s'arrêter dans le cas contraire.

Mais la sécheresse provoque des «assecs assez prononcés» dans le lit des cours d'eau de la région et «pour la faune aquatique, c'est la catastrophe», souligne M. Zanella. L'accès à l'eau devient plus compliqué.

Des affluents à sec

Pour la Frapna, qui fédère les associations de protection de la nature en Rhône-Alpes, l'état des affluents du lac d'Annecy constitue «une alerte de grande gravité». «Moins d'eau dans les rivières et ruisseaux, voire pas du tout de débit, entraîne moins de dilution de la pollution qui s'y trouve, donc une concentration plus forte, ainsi que la mort des poissons et autres organismes vivants.»

La fédération appelle à «réagir en adaptant nos usages à la ressource disponible et en faisant une utilisation plus rationnelle» de l'eau, à l'approche de la saison hivernale et de l'utilisation des canons à neige, très gourmands: «l'eau, va-t-on choisir de la boire ou de la skier ?», demande-t-elle en indiquant que sur l'arc alpin, «95 millions de mètres cubes par an» sont utilisés pour l'enneigement artificiel, «soit la consommation annuelle d'une ville de 1,5 million d'habitants».

L'usage de l'eau a été restreint dans la région d'Annecy, placée en situation d'alerte «renforcée» par les autorités, de même que la zone du lac du Bourget en Savoie.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sven le 09.10.2018 08:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    partout il faut la pluie

    Partout il faut qu'il pleuve, par contre le manque d'eau ne touche pas mon voisin wui arrose le gazon H24!!!!

  • Jean Petitpré le 09.10.2018 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Stop les canons

    Pas faux concernant l'utilisation des canons à neige, il faut arrêter.

  • brenets le 09.10.2018 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c est sec

    Ça ressemble aux brenets. Patinage sur la boue pour cet hiver ?

Les derniers commentaires

  • Ali le 19.10.2018 20:46 Report dénoncer ce commentaire

    On a tout mais on se plaint de tout

    La dernière fois en 1947 Et maintenant on parle de réchauffement climatique ??? La nature évolue, elle va et vient on ne peut rien faire. Mais la nature est plus forte que l'humain. Pourquoi avons-nous connu un hiver et printemps record (on oublie vite quand ça nous arrange) en terme de précipitations ? Pour combler le peu d'eau de cet été... mais ne paniquons pas on va vite se plaindre de la pluie de la neige et de l'hiver. .... Nos ancêtres étaient bien plus raisonnés!!

  • Paul Lambert le 09.10.2018 16:06 Report dénoncer ce commentaire

    Renseignez-vous

    L'Etat français a fait ouvrir une écluse afin d'alimenter en eau de refroidissement les centrales nucléaires situées en aval. C'est pour cela que le niveau du lac a baissé. La sécheresse a bon dos.

    • Fernando le 09.10.2018 19:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Paul Lambert

      il serait intéressant que le 20 minutes fasse en fasse un article...

  • dessalator le 09.10.2018 15:25 Report dénoncer ce commentaire

    Vidé les océans

    Rien n'est éternel, ni la géographie, ni les continents, ni l'atmosphère, ni les conditions climatiques et météo, ni les espèces végétales et animales, et encore moins nous! Il y a un équilibre fondamental, et sa fait longtemps que nous l'avons briser. Du bon sens

  • Lolilol le 09.10.2018 14:29 Report dénoncer ce commentaire

    Blague

    Oh mon Dieu, depuis 1947.... A l'échelle planétaire, c'est ... ridicule!

  • Leon le 09.10.2018 13:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vol autorisé

    continuons à donner notre eau aux paysans qui en font grand profit sans jamais dire un petit merci , enfin comme d habitude.