Afrique du nord

01 avril 2019 10:02; Act: 01.04.2019 10:34 Print

Le pape François en visite au Maroc

François a entamé ce samedi une courte visite au Maroc, centrée sur le dialogue avec l'islam et la problématique des migrations.

storybild

Le pape est arrivé au Maroc ce 30 mars 2019. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'avion du pape s'est posé peu avant 14 heures à Rabat. Il a été accueilli à sa descente d'avion par Mohammed VI, roi du Maroc et «Commandeur des croyants». Le chef spirituel des 1,3 milliard de catholiques a été invité par Mohammed VI pour cette visite «placée sous le signe du développement du dialogue interreligieux», selon les autorités marocaines.

Un thème prioritaire pour le pape, même si les scandales d'abus sexuels dans l'Eglise catholique focalisent l'attention du public. Bâtiments repeints, rues pavoisées, pelouses tondues, forces de l'ordre renforcées... Des engins se sont affairés toute la nuit pour finaliser les derniers préparatifs.

Tout a été fait pour recevoir le souverain pontife en grande pompe à Rabat, capitale d'un pays à 99% musulman. Les deux hommes doivent se rendre en cortège, l'un en papamobile, l'autre en limousine, sur une grande esplanade de Rabat bordée par une mosquée et un mausolée.

Un dispositif de sécurité impressionnant a été déployé dans toute la capitale sur le trajet prévu. De grands tapis rouges ont été déployés à l'entrée de l'esplanade et des fauteuils rouges attendent le roi et le pape sur l'estrade installée devant la mosquée.

Quelque 25'000 personnes sont attendues près de l'esplanade de la tour Hassan, une mosquée inachevée du 12e siècle, qui a commencé à se remplir vers midi sous une pluie fine. Une foule, avec de nombreux Marocains en tenue traditionnelle, était déjà massée le long des trottoirs aux abords de l'esplanade, où les discours des deux hommes seront retransmis sur des écrans géants.

«Islam modéré»

Après un tête-à-tête avec Mohammed VI au palais royal, le pape se rendra à l'Institut de formation des imams qui accueille des Marocains et des étrangers d'une dizaine de pays, dont la France. Ils sont 1.300 étudiants, hommes et femmes, à suivre des cursus dans cet établissement, fer de lance de «l'islam modéré» prôné par le roi.

«C'est un événement très significatif, la première fois qu'un pape est accueilli dans un institut de formation d'imams», a souligné avant la visite le porte-parole du souverain pontife, Alessandro Gisotti, alors que le pape François dénonce régulièrement toute forme d'extrémisme religieux.

Le roi et le pape ne prendront pas la parole mais écouteront les témoignages de deux étudiants, l'un d'Afrique, l'autre d'Europe, ainsi qu'une déclaration du ministre marocain des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq. Un concert de musiques puisées dans le répertoire des traditions islamiques, juives et chrétiennes est également prévu.

En février, lors d'une visite historique aux Emirats arabes unis, le pape et le grand imam de l'institution de l'islam sunnite Al-Azhar au Caire, cheikh Ahmed al-Tayeb, avaient co-signé un «document sur la fraternité humaine», appelant notamment à la liberté de croyance et d'expression et à la pleine citoyenneté pour les «minorités» discriminées. Le pape ne manquera pas d'évoquer ce document qu'il distribue désormais à tous les chefs d'Etat, selon Alessandro Gisotti.

Le texte valorise «la culture de la tolérance», sans toutefois aller jusqu'à admettre le droit à ne pas adhérer à une religion. Au Maroc, où l'islam est la religion d'État, les autorités aiment souligner la «tolérance religieuse» qui permet aux chrétiens étrangers et aux juifs d'exercer librement leur religion.

Reste que pour les Marocains considérés automatiquement comme musulmans quand ils n'appartiennent pas à la communauté juive, l'apostasie est désapprouvée par la société et le prosélytisme en faveur d'une autre religion condamné par la loi.

Si le renoncement à l'islam n'est pas explicitement mentionné dans le code pénal, ceux qui sont soupçonnés d'«ébranler la foi d'un musulman ou de le convertir à une autre religion» peuvent être poursuivis. Longtemps dans l'ombre, la petite minorité des convertis plaide ouvertement depuis 2017 pour vivre sa foi «sans persécution» et «sans discrimination».

Politique «humaniste»

En fin de journée samedi, le pape François rencontrera des migrants dans un local de l'ONG catholique Caritas, qui gère des centres d'accueil destinés à soulager la misère de ceux qui tentent de rallier le continent européen.

La route via le Maroc vers l'Espagne est devenue ces dernières années la principale voie des migrants venant des pays subsahariens, du fait notamment de la fermeture du trajet via la Libye. En 2017, les trois centres d'accueil de Caritas ont reçu 7.551 nouveaux arrivants, selon l'organisation.

Le royaume marocain revendique une politique «humaniste» centrée sur la régularisation des migrants et rejette les critiques des défenseurs des droits humains qui ont dénoncé ces derniers mois des «campagnes d'arrestations brutales» et des «déplacements forcés» de migrants vers le sud du pays.

Dimanche, le pape consacrera sa journée à la petite communauté catholique du pays, en clôturant sa visite par la plus grande messe catholique jamais célébrée au Maroc, avec quelque 10'000 personnes attendues dans un complexe sportif.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jacky le 01.04.2019 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Thé à la menthe

    Le Maroc reste l'un des pays musulmans le plus tolérant, le plus ouvert à la modernité. Bien que les communautés chrétiennes et juives sont peu nombreuses, elles y vivent bien. La population marocaine est accueillante et chaleureuse

  • Mgr Prescription le 01.04.2019 18:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Délégation

    Accompagné par M. Barbarin ?

  • Ali Baba le 01.04.2019 22:56 Report dénoncer ce commentaire

    au bazar des merveilles

    40 paires de babouches et 40 voleurs?

Les derniers commentaires

  • Ali Baba le 01.04.2019 22:56 Report dénoncer ce commentaire

    au bazar des merveilles

    40 paires de babouches et 40 voleurs?

  • Mgr Prescription le 01.04.2019 18:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Délégation

    Accompagné par M. Barbarin ?

    • la bible le 02.04.2019 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mgr Prescription

      Heuresement les faits sont prescrits

  • Frere Vicelard le 01.04.2019 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    surtout tu dis rien a tes parents...

    le lapin de Pâques et les oeufs cachés une idée de curé. l'enfant se baisse pour trouver les oeufs sous l'oeil attentif du curé. Et après on offre un lapin pour se faire pardonner .

  • Jacky le 01.04.2019 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Thé à la menthe

    Le Maroc reste l'un des pays musulmans le plus tolérant, le plus ouvert à la modernité. Bien que les communautés chrétiennes et juives sont peu nombreuses, elles y vivent bien. La population marocaine est accueillante et chaleureuse

    • Beurck le 01.04.2019 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jacky

      C'est le pays par excellence pour du tourisme sexuelle les marocaines sont les pires dévergondées

  • Yasser Arien le 01.04.2019 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Retour aux sources

    Il va bénir Benalla.