Népal

03 décembre 2019 14:02; Act: 03.12.2019 14:18 Print

Le plus grand sacrifice d'animaux a débuté

Des milliers d'animaux devraient être sacrifiés en deux jours lors des sacrifices rituels organisés par des fidèles hindous qui ont débuté dans le village népalais de Bariyarpur.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Une odeur de viande fraîche flottait dans l'air et des mares de sang jonchaient le sol de la localité népalaise près de la frontière indienne, attestant de l'ampleur de ce qui est considéré comme la plus grande cérémonie de sacrifice rituel d'animaux au monde.

Les décisions de justice et les appels d'opposants à cette pratique n'ont pu empêcher la tenue de cette cérémonie religieuse qui se tient tous les cinq ans. Quelque deux cent mille bêtes, allant de la chèvre au rat, avaient ainsi été sacrifiées en 2014 lors de la précédente Fête de Gadhimai, une déesse hindoue.

Les cérémonies ont commencé mardi aux premières heures. D'importantes mesures de sécurité ont été déployées.

Chèvres, rats, poulets, cochons, pigeons, ont été sacrifiés et un chaman faisait une offrande de sang depuis cinq points du corps de l'animal tué.

200 bouchers

Quelque deux cents bouchers munis d'épées et de couteaux se sont ensuite dirigés dans une enceinte plus grande qu'un terrain de football où étaient parqués plusieurs milliers de buffles, tandis que des pèlerins grimpaient sur des palissades pour ne rien perdre du spectacle.

«Nous avons tenté de ne pas soutenir (cette cérémonie rituelle) mais les gens conservent leur foi dans les traditions et sont venus ici avec leurs offrandes», explique à l'AFP un organisateur, Birendra Prasad Yadav.

Des milliers de chèvres étaient également destinées au sacrifice et à avoir la gorge tranchée.

Les pèlerins ont le choix entre cuire les restes des animaux ou à les laisser aux organisateurs qui les enterreront.

Sacrifices pour une déesse

Des milliers d'entre eux sont venus d'Inde mais aussi du Népal, dormant en plein air depuis plusieurs jours et priant avant la cérémonie.

«Je crois en la déesse. Ma mère lui a demandé que mon fils soit en bonne santé», confie Rajesh Kumar Das, 30 ans, en tenant une chèvre.

Les responsables et défenseurs de la cause animale considèrent que les campagnes de sensibilisation ont permis tout de même de réduire le nombre des bêtes sacrifiées.

«Le comité du temple (de la déesse) semble ébranlé par des campagnes tout comme le gouvernement. Le nombre des bêtes sacrifiées décroît régulièrement», assure Amruta Ubale, de «Animal Equality India».

Selon la légende, les premiers sacrifices à Bariyarpur ont été pratiqués il y a plusieurs siècles après que la déesse Gadhimai fut apparue en songe à un prisonnier pour lui demander de lui élever un temple.

A son réveil, ses chaînes étaient tombées et le prisonnier libéré fut capable de bâtir le temple, où il sacrifia des animaux en reconnaissance pour la déesse.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Christian le 03.12.2019 14:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Barbarie et obscurantisme religieux

    Et vive les religions ! Des êtres vivants massacrés une fois de plus par des individus relevants de l'obscurantisme le plus crasse. A quant l'interdiction de ces rites sauvages et débiles ! ? Les sacrifices d'êtres vivants, quelque soit leur forme (corrida, chasse à courre, fête de l'Aïd, fête de Gadhimai ....) sont des actes barbares commis par des êtres primitifs et vulgaires.

  • SadMeal le 03.12.2019 15:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans fin

    Ah les religions. Fascinant quand même que des êtres humains dotés d'intelligence sacrifient d'autres êtres pour de prétendues croyances. Après ça vient nous dire que ces Dieux et Déesses sont pour la paix.

  • albert le 03.12.2019 15:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sacrifices en Inde

    Absolument scandaleux. Les humains n'ont cas se sacrifier eux-même plutôt que d'enlever la vie à ses animaux inocents!

Les derniers commentaires

  • Tigreblanc le 07.12.2019 11:38 Report dénoncer ce commentaire

    Quel triste monde

    Massacrer autant danimaux pour une soit disante fête religieuse ancestrale mais qui se fout de qui ? Si je le pouvais jinverserais la donne, les animaux seraient assis en contemplant le spectacle qui serait cette-fois ci fait à ces gens barbares, pas de pitié. Et jentends de plus en plus de gens dire quils préfèrent de loin les animaux aux humains, valable pour moi bien-sur, et un jour la donne va vraiment changer, car les humains qui massacre, maltraite et brutalise les animaux, pour beaucoup de personnes ceci nest plus supportable. Donc les tordus soyez attentifs à vos arrières !!

  • Brusa dorine le 05.12.2019 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    Non au massacre des animaux

    Je ne comprends pas que sacrifier des animaux peuvent redonner santé argent amour et je ne sais quoi d autres il faut que ce genre d d'ineptie cesse surtout de nos jours ou alors les gens sont de plus en plus con de croire à ce genre de bobards préservés toutes vie c est cela qui est important

  • La Poutre le 04.12.2019 06:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D'autres sans raison le font aussi

    Les détraqués de la gâchette, les chasseurs tuent encore plus d'animaux chaque année, pire, des fois ils se "trompent" et abattent un pote de virée meurtrière.

  • Texintox le 03.12.2019 20:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas tous

    Je précise pour info qui si l'animal " n'est pas laid " il sera épargné du sacrifice.

  • Salut Patrick le 03.12.2019 20:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la question se pause

    Et le stand antispesite il était où?

    • Mkw le 03.12.2019 21:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Salut Patrick

      Toi aprentre a ekrire... é a pensé osi !