Athènes

10 décembre 2008 16:05; Act: 10.12.2008 16:06 Print

Le premier ministre grec promet de protéger les citoyens

Le premier ministre grec Costas Caramanlis s'est engagé mercredi à assurer la sécurité de ses concitoyens.

Une faute?

Il a annoncé une série de mesures financières pour les commerces et entreprises endommagés durant ces cinq jours de violences urbaines.

«Le gouvernement est résolu à non seulement faire en sorte que les citoyens se sentent en sécurité, mais aussi à venir en aide aux entreprises qui ont subi des dégâts», a-t-il dit dans un message télévisé en annonçant des subventions, des prêts et des déductions fiscales.

La Grèce a connu mercredi une nouvelle journée de violents affrontements entre jeunes manifestants et forces de l'ordre tandis que le pays s'enfonçait dans la crise politique et fonctionnait au ralenti à cause d'une grève nationale.

Cocktails Molotov

Deux cocktails Molotov ont été lancés mercredi par un groupe de 15 personnes devant le Palais de Justice d'Athènes au moment où les policiers inculpés pour la mort samedi d'un adolescent étaient présentés devant le juge d'instruction. Le décès du jeune, âgé de 15 ans, a provoqué les émeutes de ces derniers jours.

L'adolescent faisait partie d'un groupe de trente personnes qui avaient jeté samedi soir des projectiles contre un véhicule de la police qui effectuait une patrouille dans un quartier d'Athènes.

Les deux policiers qui se trouvaient dans le véhicule en sont sortis et l'un d'eux a tiré trois balles en direction des jeunes, dont l'une a mortellement touché l'adolescent. Le policier qui a tiré a été arrêté et inculpé d'»homicide volontaire», et son collègue a été inculpé pour «complicité».

D'après les premières conclusions des médecins légistes et des experts mandatés par la famille, l'adolescent a été tué par le ricochet d'une balle tirée par le policier.

(ats)