Arabie saoudite

23 février 2011 13:27; Act: 23.02.2011 13:28 Print

Le roi Abdallah annonce des mesures sociales

Le roi Abdallah est rentré mercredi en Arabie saoudite, après avoir passé trois mois aux Etats-Unis et au Maroc pour un traitement médical.

Une faute?

Le souverain dit vouloir soutenir les fonctionnaires et les étudiants. Un appel à manifester fleurit déjà sur Facebook.

Plusieurs centaines de personnes en tenue blanche ont effectué mercredi une danse du sabre sur des tapis déroulés à l'aéroport de Ryad pour accueillir le roi Abdallah. Il aurait actuellement, selon des sources différentes, 86 ou 87 ans.

Le souverain se trouvait au Maroc depuis janvier. Il avait précédemment passé deux mois aux Etats-Unis où le roi a été opéré d'une hernie discale compliquée d'un caillot sanguin, selon les médias du royaume. En l'absence du roi Abdallah, c'est son frère, le prince héritier Sultan, qui a assumé l'intérim.

A peine de retour au bercail, le roi a gracié des prisonniers saoudiens détenus pour des délits et proclamé une série de mesures pour lutter contre le chômage des jeunes et aider les étudiants à l'étranger. Des allocations logement seront également versées.

Selon l'agence officielle SPA, le dirigeant du premier pays au monde exportateur de pétrole a ordonné qu'une prime de 15 % soit encore intégrée dans les salaires d'environ un million de Saoudiens qui travaillent dans la fonction publique.

Le roi Abdallah a enfin annoncé que le capital d'un fonds d'aide au logement serait augmenté de 40 milliards de riyals (environ 10 milliards de francs) pour mieux répondre aux demandes de prêts immobiliers.


«Journée de colère»

Des centaines de personnes ont déjà rejoint un groupe sur Facebook appelant à une «journée de colère» en Arabie saoudite le 11 mars. Elles exigent que le dirigeant de leur pays soit démocratiquement élu et réclament des libertés pour les femmes et la libération des prisonniers politiques.

Plus de 460 internautes ont déjà rejoint cette page, mais impossible de dire combien d'entre eux habitent réellement en Arabie. Selon des militants, un récent appel similaire lancé sur internet n'avait eu que peu d'effet. Une manifestation, en janvier à Djeddah, la deuxième ville du royaume, avait été dispersée.

Parmi les revendications des opposants figure l'élection au suffrage universel du dirigeant du pays et des membres de la Choura (conseil consultatif). Les contestataires réclament l'indépendance de la justice et la liberté d'expression et de rassemblement.

(afp)