Tuerie de Liège

14 décembre 2011 07:30; Act: 14.12.2011 11:28 Print

Le tireur avait un cadavre de femme chez lui

Un corps a été découvert au domicile de l’homme qui a perpétré l'attaque à la grenade qui a fait au moins cinq morts dans le centre de Liège, en Belgique, mardi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le corps d'une femme a été découvert par les policiers au domicile de l'homme ayant tué quatre personnes en tirant dans la foule mardi à Liège (sud-est de la Belgique), a annoncé mercredi la justice.

Le corps a été trouvé au cours d'une perquisition menée au domicile de Nordine Amrani, qui a également trouvé la mort, probablement en se suicidant, après avoir tiré sur des passants mardi à la mi-journée.

Il était «dans un hangar dont l'intéressé faisait usage, notamment pour ses plantations de cannabis», a indiqué le procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé, à la radio publique RTBF.

Cette femme «aurait été assassinée par l'intéressé juste avant qu'il aille sur la place Saint-Lambert», où il a tiré et lancé des grenades sur la foule, a-t-il ajouté.

Il s'agirait d'une femme âgée de 45 ans, qui travaillait comme femme de ménage chez sa voisine, selon le groupe de presse régional SudPresse.

Agressée et tuée le matin du drame?

Mardi matin, alors qu'elle sortait de son travail, Amrani lui aurait demandé d'entrer chez lui sous prétexte de lui fournir du travail. Il l'aurait ensuite agressée et tuée, selon la même source.

Amrani, un Liégeois de 33 ans déjà condamné à de nombreuses reprises, a tué mardi deux adolescents âgés de 15 et 17 ans et une femme âgée de 75 ans. Un bébé de 17 mois est également décédé mardi soir à l'hôpital de Liège.

125 personnes ont en outre été blessées, la plupart par des éclats de verre des vitres des abribus détruits par les grenades lancées par le tireur. Cinq des blessés «sont dans un état grave», a indiqué mercredi matin la ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet.

La ville de Liège observera une minute de silence mercredi à la mi-journée en hommage aux victimes de cette fusillade qui a provoqué une forte émotion dans tout le pays.

Le roi des Belges, Albert II, et son épouse Paola se sont rendus sur les lieux, de même que le nouveau premier ministre, Elio Di Rupo.


Vidéo amateur quelques instants après le début de l'attaque

ATTENTION, CERTAINES IMAGES PEUVENT CHOQUER

(afp)