Israël

29 janvier 2019 21:37; Act: 29.01.2019 21:37 Print

Législatives: le rival de Netanyahu en campagne

Benny Gantz, rival du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour l'élection législative du 9 avril, a lancé mardi sa campagne.

storybild

Benny Gantz s'impose comme le plus sérieux challenger de l'insubmersible Netanyahu, qui a passé treize années au pouvoir. (Photo: AFP)

Une faute?

Devant des milliers de partisans réunis à Tel Aviv, le général à la retraite Benny Gantz, 59 ans, a pour la première fois révélé son programme électoral. Il a ainsi rejeté tout retrait du plateau du Golan annexé par Israël, de la vallée du Jourdain en Cisjordanie occupée, ou encore de Jérusalem-est annexée, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de l'Etat auxquels ils aspirent.

Il a aussi affirmé que s'il remporte le scrutin du 9 avril, il constituera un gouvernement qui fera «échec à tous les complots du président» iranien Hassan Rohani. «Nous agirons sur le plan militaire dans tous les sens du terme, y compris en assenant des coups aussi douloureux que précis», a prévenu celui qui fut chef d'état-major de 2011 à 2015.

«Résilience pour Israël»

Depuis qu'il a fondé le parti «Résilience pour Israël», Benny Gantz s'impose comme le plus sérieux challenger de l'insubmersible Netanyahu, qui a passé treize années au pouvoir, dont dix consécutives depuis mars 2009 après un premier mandat de 1996 à 1999.

Mardi soir, alors que des commentateurs jugeaient probable qu'il accepte de servir de ministre de la Défense dans un éventuel nouveau gouvernement de M. Netanyahu, M. Gantz a semblé rejeter cette éventualité. «La simple idée qu'un Premier ministre puisse exercer le pouvoir alors qu'une inculpation est présentée contre lui me semble ridicule, cela n'arrivera pas», a-t-il déclaré.

Un sondage indiquait la semaine passée que le parti de M. Gantz pourrait devenir la deuxième force à la Knesset, le Parlement, avec 15 sièges sur 120, derrière le Likoud (droite) de M. Netanyahu, crédité de 31 sièges.

(nxp/ats)