Thaïlande

02 juillet 2018 10:38; Act: 02.07.2018 10:53 Print

Les «esprits» invoqués pour le retour des enfants

Encens, sacrifice de poulets... Le drame des enfants coincés dans une grotte en Thaïlande attire les amateurs de prières et prédictions en tous genres.

Une faute?

Lundi, des membres de l'ethnie montagnarde des Lisu se sont réunis non loin de la grotte pour sacrifier des poulets et des cochons, une offrande aux esprits de la rivière et de la forêt pour les implorer de permettre le retour sains et saufs des 12 enfants et de leur entraîneur de foot.

«Nous demandons pardon pour nos offenses, en leur demandant de relâcher les enfants», a expliqué Anucha Poorirucha, chef du village lisu voisin ayant organisé la cérémonie.

Un ermite animiste est lui aussi sorti de sa retraite pour prier, silencieux et immobile, recouvert d'un tissu à motif de tigre. Un moine respecté, Boon Chum, est venu sur place et a prédit le sauvetage prochain des enfants. Et un sanctuaire où se mêlent bâtons d'encens, offrandes diverses et statues de bouddhas a été établi près de l'entrée de la grotte.

A travers toutes la Thaïlande, les prières se sont multipliées, dans les écoles et les temples, mais aussi les mosquées et églises, le patriarche suprême bouddhiste et le chef de la junte au pouvoir appelant les Thaïlandais à prier. Le bouddhisme est la religion largement majoritaire du pays, mais le nord du pays, où s'est produit le drame, compte des minorités chrétiennes.

Le bouddhisme imprègne tous les rituels officiels et la croyance dans les «esprits» et autres fantômes est très répandue dans le pays, des campagnes aux villes. Même en plein centre de Bangkok, les gratte-ciels sont protégés par des «maisons aux esprits», devant lesquels les passants s'inclinent. Et il n'est pas rare que les journaux expliquent un accident de la route par la présence d'un fantôme, ou esprit malin, à l'endroit du drame.

La grotte de Tham Laung Khun Nam Nang Non où a disparu l'équipe de jeunes footballeurs n'échappe pas à la règle. La montagne où elle se trouve, dite «de la femme endormie», a la forme d'une femme enceinte allongée. La légende locale dit que l'esprit de la grotte est celui d'une princesse enceinte qui s'est suicidée après que son amant roturier a été exécuté. Sur les réseaux sociaux thaïlandais lundi, les internautes partageaient largement des photos de cette montagne en appelant les «esprits de la forêt à protéger les enfants». En Thaïlande, il est commun de croire que les grottes sont habitées par des esprits. Des statues et images de bouddha y sont souvent placées.

(nxp/afp)