France

17 avril 2019 17:07; Act: 17.04.2019 17:07 Print

Les 23 minutes qui ont condamné Notre-Dame

Entre la première et la deuxième alerte incendie, de longues minutes se sont écoulées. Un bug pourrait être à l'origine de cette dramatique perte de temps.

Sur ce sujet
Une faute?

Que s'est-il passé à l'intérieur de Notre-Dame de Paris? Pourquoi rien n'a-t-il été entrepris après le déclenchement de la première alarme? Qu'est-il advenu entre 18h20 et 18h43, soit entre la première et la deuxième alerte? Autant de questions auxquelles devront répondre les enquêteurs, en retraçant minute par minute le fil de ces événements tragiques. Europe 1 fait le résumé des éléments déjà connus.

Lundi, 18h15. L'office commence dans la cathédrale. Cinq minutes plus tard, les agents de sécurité découvrent un point rouge qui clignote sur leur écran de contrôle. Il indique qu'un détecteur anti-incendie a repéré une anomalie. Il est alors 18h20. Un employé se rend dans la zone indiquée, mais, d'après le procureur de Paris, ne remarque rien de particulier.

D'après la personne qui a fait installer le dispositif anti-incendie en 2010, le protocole à respecter dans ce genre de cas est très précis. «Le clergé a dit: s'il y a une alarme qui se déclenche sans raison, pas la peine d'affoler les fidèles qui sont dans la cathédrale. S'il y a une véritable alarme qui se déclenche, vous nous prévenez et on va dire au micro, calmement, qu'il faut sortir. Si l'alarme est enclenchée, le feu est avéré», explique Benjamin Mouton, ex-architecte en chef à Notre-Dame.

Or il semble que des flammes aient bel et bien été découvertes, puisque ce fameux message d'évacuation a retenti dans l'édifice. Un foyer aurait été repéré dès 18h30, bien avant la seconde alerte donnée à 18h43. Selon «Le Parisien», un bug informatique pourrait avoir induit en erreur les agents de sécurité, provoquant alors ces longues minutes de flottement: l'ordinateur de contrôle leur aurait indiqué un mauvais secteur.

Ce n'est qu'en revenant de sa ronde que l'employé aurait découvert le feu, à la base de la flèche de la cathédrale. À ce moment-là, il était déjà trop tard pour éviter la catastrophe.

(joc)