Attentat de Nice

16 juillet 2016 19:26; Act: 17.07.2016 15:40 Print

Les Français qui le veulent peuvent venir en renfort

Le ministre de l'Intérieur français Bernard Cazeneuve a appelé «tous les citoyens patriotes qui le souhaitent» à rejoindre la réserve opérationnelle.

storybild

Bernard Cazeneuve a lancé un appel au peuple. (Photo: Keystone/Christophe Petit Tesson)

Sur ce sujet
Une faute?

Cette réserve, dans laquelle pourront puiser les préfets, compte 12'000 volontaires: 9'000 de la gendarmerie nationale et 3'000 dans la police, a précisé le ministre. Elle pourra aider à renforcer la présence de forces de sécurité, à la suite de l'attentat perpétré à Nice le 14 juillet. A la suite de cette nouvelle attaque, l'état d'urgence sur le territoire français avait été prolongé de trois mois supplémentaires.

Le ministère de l'Intérieur français souhaite que ces renforts puissent soulager les policiers et les gendarmes de l'Hexagone pour des missions bien précises. «Comme nous constatons l'élan de solidarité de nos concitoyens dans l'épreuve terrible du terrorisme à laquelle notre pays est confronté, je voudrais lancer un nouvel appel à rejoindre cette réserve opérationnelle pour tous les Français patriotes qui le souhaitent», a indiqué Bernard Cazeneuve, lors d'un point presse ce samedi 16 juillet.

Selon le site du ministère de la Défense français, «la réserve opérationnelle est composée de volontaires (citoyens Français issus de la société civile avec ou sans expérience militaire et anciens militaires d'active) qui signent un engagement à servir dans la réserve (ESR), c'est-à-dire qui souscrivent un contrat d'une durée de 1 à 5 ans. Ces hommes et ces femmes âgés d'au moins 17 ans reçoivent une formation et un entraînement spécifiques afin d'apporter un renfort temporaire de quelques dizaines de jours par an aux forces armées et formations rattachées.»

(rca/afp)