Egypte - Noël copte

28 décembre 2011 18:21; Act: 28.12.2011 21:03 Print

Les Frères musulmans contre la violence

Le puissant mouvement des Frères musulmans égyptiens a affirmé mercredi qu'il voulait assurer la protection des églises pour le Noël copte célébré début janvier.

Voir le diaporama en grand »
18.12 En tentant de réprimer les manifestations, les forces de l'ordre égyptiennes se livrent à des exactions. Dans une vidéo on voit une femme voilée se faire tabasser et dévêtir. Ici un policier saute à pieds joints sur un manifestant déjà au sol. 17.12: Les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants vendredi dans le centre du Caire ont fait huit morts et 299 blessés Les accrochages ont repris samedi dans la matinée. 07.12 Kamal el-Ganzouri, nouveau premier ministre et son gouvernement ont prêté serment mercredi. 28.11 Les Egyptiens de rendent en masse aux urnes pour les premières élections libres depuis 1958. 25.11 Kamal el-Ganzouri, (au centre), qui a été de 1996 à 1999 Premier ministre sous Hosni Moubarak (à sa droite), à été nommé nouveau Premier ministre par l'armée au pouvoir. 25.11 L'opposant égyptien Mohamed ElBaradei a rejoint les manifestants sur la place Tahrir. 24.11 L'armée égyptienne a présenté ses excuses pour les morts de ces derniers jours. 23.11 Des milliers de personnes se sont à nouveau réunies mercredi matin sur la place Tahrir. 22.11 Le gouvernement égyptien a donné sa démission collective lundi soir. L'armée est restée sourde à la voix du peuple et a refusé cette démission. Un nouvelle manifestation est prévue mardi. Les frères musulmans ont décidé de la boycotter. Les affrontements se sont intensifié au Caire, dimanche autour de la place Tahrir, symbole de la révolution du début de l'année. Trois personnes sont mortes asphyxiées dimanche. Samedi déjà deux autres manifestants avaient péri.

Sur ce sujet
Une faute?

«Les Frères musulmans ont décidé de former des comités pour protéger les églises afin que les mains du péché ne ruinent pas les festivités comme elles l'ont fait à plusieurs reprises sous l'ancien régime», allusion à l'époque du président Hosni Moubarak, affirme la confrérie dans un communiqué.

Les Frères pressent également l'armée, qui dirige le pays, d'assurer la protection des lieux de culte chrétiens comme elle le fait pour les bureaux de vote pour les élections législatives en cours dans le pays.

Plus de vingt personnes avaient été tuées fin décembre de l'an dernier à la sortie d'une messe de nouvel an à Alexandrie, la deuxième ville du pays, sur la côté méditerranéenne, dans un attentat qui n'a pas été revendiqué.

En janvier 2010 six Coptes avaient été tués par balles à la sortie d'une messe de Noël à Nagaa Hamadi, en Haute-Egypte. Un agent de sécurité musulman avait aussi été tué.

La plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient

Les Coptes, ou chrétiens d'Egypte, représentent 6 à 10% des quelque 82 millions d'Egyptiens, et constituent la communauté chrétienne du Moyen-Orient la plus nombreuse. Ils s'estiment victimes de discriminations, et ont été visés par plusieurs attaques meurtrières ces dernières années.

Les Frères musulmans représentent quant à eux la force politique la mieux organisée du pays. Le parti qui représente ce mouvement islamiste, Liberté et Justice, arrive en tête dans les élections législatives en cours, avec environ 35% des voix.

Leur poids électoral, de même que la percée de partis salafistes ultra-conservateurs, provoque un regain d'inquiétude parmi la communauté copte égyptienne.

(afp)