Depuis la marée noire

01 mars 2011 06:36; Act: 01.03.2011 07:17 Print

Les USA autorisent un premier forage

Les Etats-Unis ont décidé de permettre de former dans le golfe du Mexique. C'est la première fois depuis la marée noire de l'an passé.

Voir le diaporama en grand »
02.07 Le géant pétrolier BP a annoncé jeudi un accord de principe avec la justice américaine prévoyant le versement de 18,7 milliards de dollars pour solder les poursuites intentées par l'État fédéral et cinq États riverains du Golfe du Mexique frappés par la marée noire de 2010. 08.12.2014 La Cour suprême des Etats-Unis a refusé lundi de se saisir d'un recours du groupe pétrolier BP qui affirmait avoir été contraint de payer des centaines de millions de dollars à des entreprises après la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique. 02.09.14 Le groupe américain de services pétroliers a accepté mardi de payer 1 milliard de francs pour mettre fin, à l'amiable, à un recours lié aux dommages causés par la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique. 19 septembre 2010: le puits de pétrole responsable de la marée noire dans le golfe du Mexique, la plus grave de l'histoire des Etats-Unis, a été définitivement scellé. BP a terminé le jeudi 5 août au soir la cimentation du puits de pétrole qui a provoqué la marée noire du golfe du Mexique. Après avoir colmaté la brèche avec succès le 4 août, BP va cimenter le puits. La récupération du brut a dû être interrompue le 23 juillet, en raison de l'arrivée dans le golfe du Mexique, de la tempête tropicale «Bonnie» Le 4 juin, un sanctuaire de pélicans en Louisiane a été touché par la marée noire. 60 oiseaux ont été englués par le pétrole. BP a positionné un dôme sur le puits de pétrole le 4 juin, relançant les espoirs de colmater la fuite. La marée noire est attendue en Floride dans les prochains jours. Barack Obama s'est rendu sur les plages souillées pour constater l'ampleur des dégâts, le 28 mai. Des milliers de pélicans vivent sur Queen Bess, au ras de l'eau. Certains ont été touchés par le brut, d'autres couvent leurs oeufs à côté du pétrole le jeudi 27 mai. Du pétrole lourd a atteint pour la première fois la Louisiane, jeudi, 20 mai. BP arrivve à récolter une partie du pétrole qui fuit toujours. Du gaz naturel en provenance de la fuite de pétrole est brûlé par les gardes-côtes américains. Pour préserver l'île de la pollution, le site est entouré de bouée de protection. Une main tend un billet "BP tue". Alors que la pose d'un nouveau couvercle était sur le point d'être réalisée, le groupe BP s'est ravisé et a décidé d'installer un tube devant canaliser le brut jusqu'à un pétrolier situé en surface. Mardi, la compagnie pétrolière britannique BP annonçait qu'elle avait commencé le forage d'un puits de secours pour tenter de mettre fin à la fuite d'hydrocarbures dans le Golfe du Mexique. Barack Obama a tenu une conférence de presse dimanche 2 mai à Venice, une des communes côtières les plus menacées par la marée noire. Samedi 1er mai, les Etats de l'Alabama et du Mississippi, dans le sud des Etats-Unis, ont décrété l'état d'urgence. Ils ont emboîté le pas à la Louisiane, qui avait été touchée jeudi... ...Et à la Floride, qui attend la pollution le 3 mai. La nappe de pétrole a atteint les côtes de la Louisiane. La Louisiane se prépare pour faire face à la marée noire. L'explosion de mardi a été suivie d'un incendie, provoquant une importante marée noire. La plateforme pétrolière située dans le golfe du Mexique a sombré jeudi. L'explosion s'est produite vers 22h mardi soir sur la plate-forme de 120m de long sur 78m de large, située à 84km au sud-est de Venice, en Louisiane. Cinq navires de lutte contre les incendies combattaient les flammes mercredi matin. L'explosion de la plate-forme pétrolière aurait fait sept blessés et au moins onze disparus parmi les employé.

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités américaines ont attribué lundi à la société pétrolière Noble Energy le premier permis de forer dans le golfe du Mexique depuis la marée noire. Cette décision intervient trois mois après la levée du moratoire sur la recherche d'hydrocarbures en eau profonde dans la zone.

Le groupe américain avait demandé la permission de creuser un puits de contournement dans le bloc 519 du gisement «Mississippi Canyon», à environ 110 kilomètres au sud des côtes de Louisiane, a indiqué dans un communiqué le Bureau de gestion et de réglementation des ressources énergétiques des océans (BOEM).

«Le permis a été délivré pour une raison simple: l'opérateur a démontré avec succès qu'il pouvait forer ses puits en eau profonde et qu'il était capable de contenir une explosion sous-marine si elle devait intervenir», a justifié le directeur de cette administration, Michael Bromwich.

«Nous prévoyons que de nouveaux permis en eau profonde seront approuvés dans les semaines et mois à venir, en nous basant sur le même processus qui a conduit à la délivrance de ce permis», a-t-il ajouté.

L'administration américaine avait annoncé le 12 octobre la levée du moratoire sur les forages pétroliers en eau profonde. Cette mesure avait été imposée en réaction à l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon en avril, dans le bloc 252 du gisement Mississippi Canyon, à l'origine d'une marée noire sans précédent.

Des permis pour eaux peu profondes

Les forages du puits de Noble Energy avaient commencé quelques jours avant l'accident, à une profondeur d'environ 2000 mètres. Ils avaient été suspendus en juin.

Selon le BOEM, Noble Energy s'est mis en conformité avec les nouvelles règles de sécurité et de transparence en vigueur depuis la marée noire. Il a ainsi fait appel aux services de la société Helix Well Containment Group, qui lui fournira son système visant à colmater les fuites éventuelles en cas d'accident.

L'action Noble a pris 3,89% à 92,66 dollars lundi en séance à la Bourse de New York. Depuis l'adoption des nouvelles mesures, 37 permis pour des forages en eaux peu profondes avaient été attribués, mais aucun pour les eaux profondes.

Selon l'agende américaine d'information sur l'Energie (EIA), émanation du département de l'Energie, la production de brut dans le golfe du Mexique devrait baisser de 250'000 barils par jour par an cette année et l'an prochain. Elle s'élevait en octobre dernier à 1,6 million de barils par jour, soit près de 30% de la production totale du pays.

(ats)