Monde

03 juillet 2014 08:03; Act: 03.07.2014 08:22 Print

Les USA renforcent la sécurité dans des aéroports

Certains aéroports d'Europe et du Proche-Orient desservant les Etats-Unis verront bientôt leur sécurité renforcée, a annoncé mercredi le gouvernement américain, des mesures prises en réaction aux nouvelles stratégies des terroristes pour tromper les contrôles.

storybild

Les contrôles vont être renforcés dans certains aéroports, dans lesquels des vols vers les Etats-Unis sont prévus. (Photo: Keystone/Gaetan Bally)

Une faute?

Le secrétaire américain à la Sécurité intérieure Jeh Johnson a annoncé que de nouvelles procédures de sécurité seraient mises en places «dans les prochains jours» sans préciser quels seraient les aéroports concernés.

Un responsable du ministère a toutefois indiqué à l'AFP que les aéroports concernés se trouvaient au Proche-Orient et en Europe.

Le ministère britannique des Transports a par ailleurs indiqué mercredi soir qu'il «rehausserait certaines des mesures de sécurité dans l'aviation» après un avertissement reçu des responsables américains, selon le Guardian.

Instabilité au Proche-Orient

Cette annonce du gouvernement américain intervient sur fond d'instabilité au Proche-Orient, et le renvoi devant la justice américaine du suspect numéro 1 dans l'attaque du consulat américain à Benghazi en Libye.

Les intérêts américains font en outre face à de nouvelles menaces jihadistes au milieu du chaos irakien, avec l'avancée des insurgés de l'Etat Islamiste (EI) qui ont proclamé la création d'un «califat».

Ces derniers mois, des experts américains de la lutte contre le terrorisme ont également estimé qu'il était probable que les extrémistes aient adopté de nouvelles stratégies pour contourner les contrôles dans les aéroports, notamment la fabrication d'explosifs indétectables.

Dimanche, le président américain Barack Obama a averti que les Européens «aguerris» et embrigadés dans le jihad en Syrie et en Irak menaçaient les Etats-Unis car leurs passeports leur permettaient d'entrer dans le pays sans visa.

«Aujourd'hui, et depuis des années, nous employons beaucoup de temps pour faire en sorte d'améliorer le renseignement et ainsi de répondre à cela», a-t-il dit. «Nous devons améliorer notre surveillance, notre reconnaissance, notre renseignement».

Lieux sensibles passés sous silence

Pour expliquer l'absence de précisions sur les mesures appliquées dans les prochains jours, un responsable du département américain de la Sécurité intérieure a expliqué à l'AFP que toutes «les informations spécifiques sur les mesures ou les lieux sont sensibles, car nous ne souhaitons pas divulguer d'éléments sur les niveaux de sécurité à ceux qui nous veulent du mal».

«Cela leur donnerait un avantage indu», a-t-il dit, «nous ciblons certains aéroports à l'étranger sur la base de renseignements en temps réel».

Ce responsable a refusé de répondre aux questions sur une éventuelle menace précise découverte par les services de renseignement, à l'avant-veille de la fête nationale américaine du 4 Juillet.

Evolution en fonction de la menace

L'Agence américaine des transports aériens (TSA) fera les «ajustements nécessaires à l'évolution constante de la menace», s'est-il contenté de dire, en soulignant que cela comprend des mesures «déjà vues et nouvelles», comme des «contrôles supplémentaires des personnes et de leurs biens».

Il a conseillé aux «voyageurs d'arriver à l'aéroport suffisamment en avance pour passer les contrôles et être certains de ne pas manquer leurs vols».

De son côté, le département britannique, qui s'est refusé lui aussi à livrer des détails, a promis via un porte-parole s'exprimant sur la BBC que «la majorité des passagers ne devrait pas subir d'importantes perturbations».

La menace d'Européens jihadistes s'est précisée lorsque Mehdi Nemmouche, un Franco-Algérien parti se battre aux côtés des islamistes radicaux en Syrie pendant plus d'un an, a supposément tué quatre personnes dans une fusillade au Musée juif de Bruxelles le 24 mai.

(afp)