USA

18 octobre 2012 22:37; Act: 19.10.2012 07:53 Print

Les abus sexuels chez les scouts révélés

Des milliers de pages de «dossiers de la perversion», détaillant des décennies d'abus sexuels au sein des scouts américains, ont été mis en ligne jeudi.

storybild

Le mouvement avait essayé de garder ces dossiers confidentiels. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les documents jusqu'alors confidentiels, qui dévoilent les abus sexuels présumés de 1200 chefs scouts entre 1965 et 1985, ont été publiés sur injonction de la Cour supérieure de l'Oregon (ouest). «Ce que montrent ces dossiers (...) c'est la peine et la souffrance de milliers» de scouts, a déclaré l'avocat Paul Mones, en présentant les documents lors d'une conférence de presse.

Chaque adulte mis en cause abusait en moyenne de 5 à 25 scouts. «Nous savons que le nombre (de victimes) se comptent par milliers et la plupart de ces gens ne diront jamais rien», a déclaré l'avocat.

Excuses

En réponse à la diffusion des dossiers, le patron des Boy Scouts of America, Wayne Perry, a réitéré ses excuses aux victimes. «Il y a eu des situations dans lesquelles certaines personnes ont profité de leur position (...) pour violenter des enfants, et dans certains cas, notre réponse à ces incidents et nos efforts pour protéger les jeunes ont été clairement insuffisants, inadéquats ou incorrects», a-t-il déclaré.

«Quand les personnes impliquées dans le scoutisme ont échoué dans leur mission de protéger, ou pire, ont fait du mal aux enfants, nous présentons nos plus profondes et sincères excuses aux victimes et à leurs familles», a-t-il ajouté.

Nouveaux procès?

L'avocat des victimes a reconnu que les «scouts avaient fait quelques progrès» mais estime qu'il «reste des efforts à faire». Il veut que les scouts «comprennent comment les pédophiles agissent et comment les violeurs d'enfants infiltrent les organisations pour la jeunesse».

Le mouvement, qui a essayé de garder ces dossiers confidentiels et dont certains responsables ont déjà été condamnés, pourraient connaître une nouvelle vague de procès.

Fondé en 1910, le mouvement compte près de 4 millions de membres -- adultes et jeunes -- et organise des activités de plein air pour des garçons âgés de 7 à 21 ans. En juillet, ils ont réaffirmé l'interdiction pour les homosexuels de faire état de leur orientation sexuelle au sein de l'organisation.

(afp)