Elections en Allemagne

20 février 2011 20:55; Act: 20.02.2011 20:58 Print

Les conservateurs en déroute

Les conservateurs allemands de la CDU ont perdu dimanche la ville-Etat de Hambourg.

Une faute?

Selon les premières estimations, les sociaux-démocrates obtiennent la majorité absolue au parlement local. Cette déroute lors du premier des sept scrutins régionaux de 2011 risque de compliquer la tâche d'Angela Merkel.

Selon les estimations des chaînes de télévision publique ARD et ZDF, le parti social-démocrate (SPD) a obtenu 49,8% des voix, soit 64 des 121 sièges du parlement local. Il devrait donc pouvoir gouverner seul dans cet ancien bastion, qu'il avait dû abandonner à la droite il y a tout juste dix ans, après 44 ans de pouvoir.

A l'inverse, le coup est rude pour l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière allemande. Le parti conservateur obtiendrait entre 20,8% et 21,2% des voix, soit moins de la moitié du score qu'il avait réalisé lors des dernières régionales en 2008 (42,6%).

Résultat «historique»

C'est «un résultat très, très impressionnant», s'est félicité le futur maire social-démocrate de la ville, l'ancien ministre fédéral du Travail Olaf Scholz. Le président du SPD Sigmar Gabriel a de son côté évoqué ironiquement «un résultat historique pas seulement pour nous mais aussi pour les autres».

Le secrétaire général de la CDU, Hermann Gröhe, a reconnu une «défaite douloureuse», tandis que le maire sortant Christoph Ahlhaus reconnaissait qu'il n'y «avait rien à enjoliver».

Les Verts, qui ont le vent en poupe au niveau national, devraient obtenir 11% des voix tandis que les libéraux du FDP, partenaires minoritaires du gouvernement Merkel, entreraient au Parlement régional avec 6,5% des suffrages.

Recul au Bundesrat

Cette débâcle attendue va compliquer la tâche de Mme Merkel car son camp perd encore trois voix au Bundesrat, la chambre haute du Parlement qui représente les régions. Le SPD pourra bloquer nombre de projets de loi qui doivent être approuvés par cette assemblée, notamment ceux qui concernent la fiscalité ou la santé.

Depuis des semaines, les conservateurs s'appliquaient à minimiser la défaite attendue dans le grand port de la Mer du Nord, qui est également la ville natale d'Angela Merkel.

Ce scrutin va toutefois adresser un signal aux électeurs des autres Länder où l'on votera cette année, notamment au Bade-Wurtemberg, que la CDU risque fort de perdre en mars, après l'avoir dirigé pendant des décennies.

«Les vainqueurs (de Hambourg) vont espérer que ce résultat mobilisera leurs partisans dans d'autres Länder, tel est le message de ce soir», a déclaré le politologue Karl-Rudolf Korte, interrogé par la ZDF. Le SPD l'a déjà emporté en mai dernier dans un Land de première importance, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

(ats)