Surpopulation

15 mai 2019 17:35; Act: 15.05.2019 17:40 Print

Les éléphants rapportent gros au Zimbabwe

Harare a annoncé avoir exporté ces dernières années 97 pachydermes en Chine et à Dubaï pour éviter la surpopulation de l'espèce. Des ventes d'un montant de 2,7 millions.

storybild

Selon la presse locale, 97 éléphants ont été vendus des années 2012 à 2018. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités du Zimbabwe ont vendu ces dernières années pour 2,7 millions de dollars plus de 90 de leurs éléphants à la Chine et à Dubaï afin d'alléger, un peu, la surpopulation toujours croissante de pachydermes sur leur territoire.

«Nous avons 84'000 éléphants sur notre territoire, dont la capacité d'accueil ne dépasse pas 50'000», a plaidé auprès de l'AFP le porte-parole de l'agence des parcs et de la protection de la faune zimbabwéens, Tinashe Farawo.

«Nous croyons en la gestion durable des ressources alors nous vendons de temps en temps quelques éléments de façon à pouvoir mieux nous occuper des autres», a-t-il ajouté.

Selon la presse locale, 97 éléphants ont été vendus des années 2012 à 2018 entre 13'500 à 41'500 dollars la tête.

Des milliers d'hectares de récolte détruits

Les autorités locales déplorent depuis des années l'augmentation exponentielle du nombre d'éléphants dans leurs parcs, à l'origine de problèmes croissants de cohabitation avec les populations dont la destructions de récoltes.

«Nous avons recensé 200 morts ces cinq dernières années lors d'incidents avec des éléphants et au moins 7000 hectares de récoltes détruits», a déploré Tinashe Farawo, «et leur habitat naturel souffre du changement climatique».

Lors d'un sommet la semaine dernière, les dirigeants de quatre pays d'Afrique australe, dont le Zimbabwe, se sont prononcés pour un allègement de l'interdiction du commerce de l'ivoire afin de mieux réguler leurs populations de pachydermes.

Lors des dix dernières années, la population d'éléphants africains s'est rétrécie de 110'000 têtes pour atteindre 415'000 spécimens, selon les statistiques de l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

Quelque 40'000 éléphants africains sont victimes chaque année du braconnage.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jek hill le 15.05.2019 18:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Scandaleux

    Vendre de quel droit ?

  • catastrophe ! le 15.05.2019 20:51 Report dénoncer ce commentaire

    produit national brut de 2,7 millions

    Les humains sont toujours plus menacés par des éléphants de Rhodésie. Surtout les fermiers blancs... On achève bien les chevaux comme des éléphants.

  • Freeman le 15.05.2019 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boycott

    Un commerce ignoble à des pseudos zoo de milliardaires délirants. Honte à ce pays incapable de se gérer dignement.

Les derniers commentaires

  • jek hill le 19.06.2019 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dégoût

    L Afrique dans toute sa splendeur !

  • 30 millions de jeunes requins le 16.05.2019 17:41 Report dénoncer ce commentaire

    par année

    Plus de 30 millions de jeunes requins sont capturés chaque année pour leurs ailerons et la nageoire caudale, et mutilés rendus à la mer pour crever. Face à la législation trouble, l?Australie et la Nouvelle Zélande n'ont pas le droit d'agir dans les eaux internationales, et les Viets et les Pinoys pêchent sans limite. La soupe aux ailerons de requin est toxique, mais en Chine et partout dans le Pacifique sud on la mange comme le "viagra". Les enfants "viets et pinoys" n'ont plus de poisson pour se nourrir car les gros bateaux-entreprises ont raflé les fonds et dynamité les eaux territoriales.

  • Kelbopays le 15.05.2019 23:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maltraitance et corruption

    Un scandale de traite animale et tout cet argent finit de toute façon dans la poche des gens influents....

  • Freeman le 15.05.2019 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boycott

    Un commerce ignoble à des pseudos zoo de milliardaires délirants. Honte à ce pays incapable de se gérer dignement.

  • catastrophe ! le 15.05.2019 20:51 Report dénoncer ce commentaire

    produit national brut de 2,7 millions

    Les humains sont toujours plus menacés par des éléphants de Rhodésie. Surtout les fermiers blancs... On achève bien les chevaux comme des éléphants.

    • Ryan le 17.05.2019 17:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @catastrophe !

      Rhodésie? Fermiers blancs..? Nous sommes bien en 2019?