Climat

25 octobre 2018 21:50; Act: 25.10.2018 21:54 Print

Les eurodéputés veulent que l'UE en fasse plus

Le Parlement européen a soutenu jeudi un net relèvement des objectifs climatiques pris par l'UE dans le cadre de l'Accord de Paris.

storybild

La prochaine conférence internationale sur le climat, la COP24, se tiendra en décembre. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Parlement souhaite que l'Union européenne (UE) vise une réduction de 55% de ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030, contre 40% en l'état actuel. Une résolution en ce sens a été approuvée par les eurodéputés à Strasbourg par 239 voix pour, 145 contre et 23 abstentions. «Les solutions technologiques nécessaires sont disponibles et de plus en plus compétitives en termes de coûts. Toutes les politiques de l'UE devraient s'aligner sur les objectifs à long terme établis par l'Accord de Paris», souligne le Parlement dans un communiqué.

Depuis la signature de l'accord fin 2015, l'UE s'est dotée d'un arsenal législatif qui doit lui permettre de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, notamment des législations sur l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables et une réforme de son marché du carbone.

A quelques semaines de la prochaine conférence internationale, la COP24, en décembre à Katowice (Pologne), les appels se font entendre pour que l'UE révise ses ambitions à la hausse. Le commissaire européen à l'Action pour le climat Miguel Arias Canete soutient que l'UE peut parvenir à réduire ses émissions de GES de 45% d'ici 2030 grâce aux nouvelles législations.

«Intensifier les efforts»

Début octobre, les ministres de l'Environnement des 28 avaient affirmé qu'«il (était) plus urgent que jamais d'intensifier les efforts consentis au niveau mondial pour éviter les dangereux effets du changement climatique».

L'appel du Parlement en faveur d'un effort plus important permettrait de se rapprocher d'une hausse des températures limitée à 1,5 degré, a observé l'ONG Climate Action Network (CAN).

«Cette décision devrait inciter l'UE à peser de tout son poids dans la lutte contre le changement climatique et à s'engager en faveur d'un objectif climatique beaucoup plus élevé lors du sommet COP24, qui revêt une importance capitale», a réagi Wendel Trio, directeur du CAN, cité dans un communiqué.

(nxp/ats)