Cyclone Australie

02 février 2011 09:58; Act: 02.02.2011 10:23 Print

Les habitants terrés chez eux, en attendant Yasi

Les habitants de l'Australie se terrent chez eux, à l'approche d'un puissant cyclone attendu mercredi soir, qui pourrait provoquer dans cette région la pire tempête depuis des générations.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Le cyclone tropical Yasi, dont l'intensité a été relevée à la catégorie maximale 5, était attendu sur la côte nord-est mercredi à 22H00 (12H00 GMT), a indiqué le bureau de la météorologie. «Son impact devrait être le pire jamais observé au cours des dernières générations», a-t-il ajouté.

Les autorités ont demandé aux habitants de ne plus sortir de chez eux. «Le temps de l'évacuation est terminé. Les gens doivent à présent s'abriter là où ils se trouvent», a déclaré le Premier ministre de l'Etat du Queensland, Anna Bligh.

L'oeil du cyclone est estimé à 35km

(Animation satellite montrant l'activité du cyclone.)

L'oeil du cyclone Yasi est estimé à 35 km de diamètre et son front à 650 km. Il devrait heurter de plein fouet une zone côtière très peuplée, entre Cairns et Cardwell, deux villes d'environ 130.000 habitants chacune.

Ses vents pourraient atteindre une vitesse de 280 km/h et des précipitations violentes inonder les villes touristiques qui émaillent cette côte, près de la Grande barrière de corail.

Yasi était mercredi au-dessus de la mer de Corail, à 400 km au nord-est de la terre, mais des vents violents commençaient à battre la côte, dix heures avant son arrivée.

Ne plus fuir, s'abriter

Les habitants de la zone de danger ont été priés de ne plus chercher à fuir leurs maisons ou leurs hôtels et de s'y terrer jusqu'à ce que Yasi soit passé. Les autorité leur ont conseillé de préparer «une salle de sûreté», avec des matelas, une radio, de la nourriture et de l'eau.

«Les gens doivent savoir que le toit de leur maison peut se soulever. Mais cela n'affecte pas la structure de la maison», a déclaré Ian Stewart, coordinateur en cas de catastrophe dans le Queensland. «Ils seront trempés, mais il est bien plus dangereux de paniquer et de sortir en courant de la maison que de rester entre ses murs».

Les patients de deux hôpitaux de Cairns ont été évacués par avion militaire vers des établissements à Brisbane, plus au sud. L'activité était suspendue dans les aéroports et les ports des villes de la région.

Les rues de Cairns, qui grouillent habituellement de touristes venus pour la Grande barrière de corail, étaient désertes. Les sept refuges ouverts pour accueillir les habitants et les vacanciers étaient pleins.

A Innisfail, une bourgade de 10.000 habitants au sud de Cairns, située au coeur d'une région agricole spécialisée dans la banane et la cane à sucre, les soldats patrouillaient les rues avec des hauts-parleurs, en ordonnant aux habitants de ne pas sortir.


De gros nuages gris emplissaient le ciel, dans une atmosphère très humide.

La taille et l'intensité de Yasi pourraient largement dépasser celle du cyclone Tracy, qui avait dévasté la ville de Darwin (nord) en 1974, tuant 71 personnes et détruisant 90% des maisons.

Le dernier gros cyclone à avoir touché le nord-est de l'Australie est Larry, de catégorie 4, qui avait en 2006 détruit les récoltes dans la région agricole d'Innisfail.

En 2006, le cyclone Monica, de puissance 5, avait évité les zones les plus peuplées et touché seulement la péninsule du Cap York, à l'extrême nord du Queensland. 70% des arbres avaient été déracinés.

Le sud du Queensland, qui a été la région la plus affectée par les inondations de fin 2010 et début 2011, échappera à Yasi car sa trajectoire a dévié vers le nord.

(afp)