Espagne

19 juillet 2014 18:41; Act: 19.07.2014 18:50 Print

Les incendies détruisent plus de 1000 ha

Près de 500 pompiers étaient mobilisés samedi au nord de Madrid (centre) pour combattre deux incendies qui ont détruit plus de 1000 ha de maquis et conduit à l'évacuation d'au moins 180 personnes depuis vendredi, ont annoncé les autorités régionales.

storybild

Des pompiers combattent le feu au nord de Madrid, en Espagne. (Photo: AFP/Curto de la Torre)

Une faute?

Assistés d'avions bombardiers d'eau, les secours ont été déployés dans la province de Guadalajara (centre) sur une première zone de 2100 ha aux environs du village de Cogolludo, a déclaré dans un communiqué la ministre de l'Agriculture de la région de Castille-La Manche.

Les pompiers couvrent également 1.000 ha à une trentaine de kilomètres de là, à proximité du hameau de Bustares.

Cent quatre-vingt habitants de quatre localités menacées par les flammes, ont été évacués vendredi, a-t-elle expliqué. La population d'un seul de ces village était autorisée à rentrer chez elle samedi dans l'après-midi.

«Nous devons être attentif à la manière dont évolue le feu», a déclaré Maria Dolores Cospedal, présidente de la région de Castille-La Manche, lors d'une visite aux pompiers sur les lieux des incendies, avant de constater que «la situation est meilleure qu'il y a 24 heures».

Incendies accidentels

Les autorités régionales ont affirmé vendredi que les deux foyers d'incendie, qui ont été déclenché accidentellement cette semaine par un apiculteur et un agriculteur, avaient ravagé au moins 1000 ha de végétation, dont une partie du parc naturel de la Sierra Norte de Madrid.

Aucun bilan officiel des dégâts des incendies au coeur de province de Guadalajara n'avait été communiqué samedi dans la journée.

Un autre feu, qui a détruit 900 hectares de terres, a été maîtrisé samedi à Ujue, près de Pampelune, a annoncé la police régionale de Navarre.

Ces derniers jours, les températures ont avoisiné les 40 degrés en Espagne. Même si une baisse était prévue samedi, les autorités ont averti que les vents soutenus risquaient d'attiser les flammes.

Depuis le 13 juillet dernier, 29'000 hectares de végétation ont été détruits, a précisé le ministère de l'agriculture.

En 2013, une année à l'hiver plus humide, les incendies ont dévasté 60'000 hectares contre 226'000 hectares en 2012.

(afp)