Espagne

21 octobre 2010 13:18; Act: 21.10.2010 13:22 Print

Les portes du Paradis sont ouvertes

Le plus grand bordel d’Europe est inauguré ce jeudi en Espagne, à la frontière avec la France.

storybild

Le marché du «sexe» en Espagne profite largement de la législation française interdisant le racolage sur la voie publique. (Photo: AFP)

Une faute?

Avec 80 chambres, deux salles de spectacles, une surface d’accueil de 2 700 m² et plus de 200 prostituées: «Le Paradise» qui ouvre ses portes jeudi à la Jonquera, à la frontière franco-espagnole, s’impose comme le plus grand bordel d’Europe. Sa construction a nécessité un investissement de trois millions d’euros.

Le propriétaire Jésus Moreno mise sur une clientèle composée à 95% de Français. Depuis la légalisation de la prostitution dans le sud-catalan en 2002, le marché du «sexe» s'est particulièrement développé autour de La Jonquera et plus largement dans la région de l'Empordà (nord de l'Espagne) profitant de la législation française interdisant le racolage sur la voie publique.

L’enthousiasme parmi les habitants de la petite commune frontalière de 3000 habitants reste pourtant nuancé. Même si le «Paradise» ouvre ses portes sur une zone industrielle, les riverains craignent une recrudescence de la prostitution dans les rues et sur les routes. Les maisons closes sont tolérées en Espagne, où la prostitution évolue dans un certain flou juridique. Les propriétaires ont ainsi le droit de louer des chambres aux prostituées, mais pas de prélever une part des leurs revenus, ce qui serait considéré comme du proxénétisme.

(L’essentiel Online)