Chine

18 juin 2019 18:11; Act: 18.06.2019 18:14 Print

Les prélèvements forcés d'organes continuent

Un rapport dénonce la poursuite des prélèvements forcés d'organes sur des prisonniers d'opinion «dans toute la Chine.»

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Le prélèvement forcé d'organes continue d'être pratiqué «dans toute la Chine». Les membres du mouvement spirituel Falun Gong en sont «probablement» les principales victimes, affirme un rapport présenté à Londres par un groupe spécialisé sur la question.

Le rapport, qui doit être publié intégralement mercredi en ligne, émane de China Tribunal, un groupe de juristes et de chercheurs se présentant comme un «tribunal indépendant» et mis en place par la Coalition internationale pour mettre fin aux abus des transplantations en Chine (ETAC).

Ce «tribunal indépendant» déclare «à l'unanimité, et au-delà de tout doute raisonnable, que le prélèvement forcé d'organes sur des prisonniers d'opinion est pratiqué depuis longtemps en Chine et concerne un nombre très important de victimes».

Présidé par l'avocat britannique Geoffrey Nice, le groupe affirme que les adeptes du Falun Gong constitue «probablement» la source d'approvisionnement de ces prélèvements forcés.

Courts temps d'attente

China Tribunal appuie notamment ses conclusions sur le nombre de transplantations d'organes et les temps d'attente extraordinairement courts en Chine, incompatibles selon lui avec les capacités d'un système basé sur les dons d'organes. Les adeptes du Falun Gong, mouvement interdit en Chine en 1999, dénoncent régulièrement ces pratiques dont ils se disent victimes.

China Tribunal s'inquiète en outre de la situation des musulmans ouïghours, victimes de «persécution concertée» et de «tests médicaux» qui font craindre là aussi des prélèvements forcés d'organes.

La Chine a elle nié à plusieurs reprises les accusations de prélèvements d'organes forcés sur des prisonniers politiques. «Nous espérons que le peuple britannique ne sera pas induit en erreur par des rumeurs», a déclaré un porte-parole du gouvernement chinois avant la publication du rapport.

En 2013, le Parlement européen avait exprimé dans une résolution sa «profonde inquiétude vis-à-vis des rapports crédibles et incessants de prélèvements non consentis, systématiques et cautionnés par l'État d'organes sur des prisonniers d'opinion dans la République populaire de Chine, y compris sur un grand nombre d'adeptes du Falun Gong détenus pour leurs croyances religieuses».

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Baladin09 le 18.06.2019 19:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    barbares

    sacrés chinois, ce qu'ils ne copient pas, ils le prennent. joyeux bordel lorsqu'une révolution naîtra.....

  • Er le 18.06.2019 18:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Com

    Apparemment rien de tout cela ne dérangent les occidentaux pour faire du commerce.

  • Foudre Bénie le 18.06.2019 18:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors ?

    Ils sont où les pro-chinois qui commentent habituellement les nouvelles venant de la Grande Dictature Céleste ???

Les derniers commentaires

  • kazzz le 19.06.2019 06:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    juste pour info

    a toutes les gonzesses qui se mettent de la creme avec du collagen, ils le prennent directement dans le visage des condamner a mort !!!

  • Jean Luc le 19.06.2019 06:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    GB pas meilleure

    Nous on s'inquiète de Julian Assange, les Britaniques devraient déjà balayer devant leur porte.....

  • Tik Tak le 19.06.2019 04:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En Europe

    Les européens « lobotomisent » les esprits de leurs peuples ! Les gens sont téléguidés réduits à des « machines » à consommer...

    • Paul le 19.06.2019 06:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Tik Tak

      Personne vous obligent d'acheter. Et comparer à des prises d'organes forçées...

    • Foudre Benie le 19.06.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Tik Tak

      Certes, nous sommes lobotomisés, notamment par les réseaux sociaux et autres tribunes où n'importe qui s'expriment sur tout et rien, mais c'est une image, le prélèvement non, malheureusement !

  • Marie le 19.06.2019 03:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Idéologie médicale

    Leur leader avait annoncé que seul le socialisme pourrait sauver l'humanité, voilà une partie de l'explication

  • You robots. le 19.06.2019 02:51 Report dénoncer ce commentaire

    Fric fric fric.

    En Suisse, à moins de vous y être opposés expressément auparavant, on pourra bientôt prendre n'importe quoi à n'importe qui. Et cela, gratuitement (!), pour le revendre bien sûr à prix d'or. On n'est pas le centre du monstre néolibéral pour rien...

    • Me le 19.06.2019 06:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @You robots.

      Ouai, mais on pourra toujours faire sa carte pour être non donneur. Dans le fond cela ne changera que pour ceux qui n'arrivent pas à statuer où a parler de la mort.

    • Pierre le 19.06.2019 21:06 Report dénoncer ce commentaire

      Pfff

      Pour le revendre à prix d'or? Vous êtes sérieux là ? Quand on veut s'inventer une vie...