Proche-Orient

30 décembre 2008 10:55; Act: 30.12.2008 11:07 Print

Les premières aides humanitaires arrivent vers Gaza

Un convoi d'aide humanitaire internationale a commencé à entrer mardi dans la bande de Gaza, au quatrième jour d'une offensive aérienne israélienne contre le Hamas.

Sur ce sujet
Une faute?

L'opération militaire pourrait durer des semaines, a prévenu un ministre israélien.

"Un convoi de 109 camions transportant une aide humanitaire internationale a été autorisé à transiter mardi via le terminal routier de Kérem Shalom", a déclaré Peter Lerner, porte-parole du Coordinateur des activités israéliennes dans les territoires palestiniens. L'opération devrait se prolonger jusqu'à midi locales.

"Cette aide, qui comporte aussi cinq ambulances, a notamment été octroyée par l'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa), le Comité international de la Croix Rouge (CICR), l'Unicef (le Fonds des Nations unies pour l'enfance), et divers pays, notamment la Jordanie et la Turquie", a-t-il précisé.

Les autres passages entre Israël et la bande de Gaza demeurent fermés, a encore dit le responsable.

Selon le dernier bilan fourni par les services d'urgence dans la bande de Gaza, les attaques israéliennes ont fait depuis samedi au moins 360 tués et 1690 blessés palestiniens. La majorité des morts appartiennent au mouvement islamiste Hamas.

Les tirs de roquettes contre Israël ont de leur côté fait quatre tués depuis samedi et plusieurs dizaines de blessés.

Forces terrestres "prêtes"

Israël est prêt à se battre pendant des semaines contre le Hamas, a affirmé mardi le vice-ministre de la Défense, Matan Vilnaï, à la radio publique israélienne. "Le Hamas dispose encore de centaines de roquettes, mais il faiblit de jour en jour, et nous voulons apporter un changement fondamental à la situation sécuritaire dans le sud d'Israël", a-t-il dit.

Les forces terrestres sont prêtes à agir contre le Hamas à Gaza, a affirmé pour sa part une porte-parole militaire sans donner d'indication sur le moment choisi pour une telle action.

La porte-parole, Avital Leibovitz, a souligné qu'il y a encore "beaucoup de cibles que nous n'avons pas encore frappées". "Nous opérons selon le plan initial et nous constatons des signes d'affaiblissement dans les rangs du Hamas. Ce qui ne signifie pas qu'il a perdu sa capacité de tirer des roquettes contre Israël", a expliqué la porte-parole.

(ats)