Conférence sur le climat

14 décembre 2008 11:02; Act: 14.12.2008 11:04 Print

Les principales décisions de Poznan

La conférence de Poznan a arrêté le calendrier des négociations internationales du futur accord contre le changement climatique qui doit être conclu en décembre 2009 à Copenhague.

Une faute?

Voici ses principales décisions:

Calendrier de travail:

- Les pays signataires de la Convention des Nations unies sur les changements climatiques (CNUCC) se retrouvent en mars autour d'un document de travail, synthèse des propositions émises sur les objectifs et les moyens de réduire l'effet de serre.

De ce document, sortira en juin le texte de négociation exprimant une «vision partagée» par les pays industrialisés - y compris les Etats-Unis - et les pays en développement, qui pourrait devenir le Protocole de Copenhague.

- Les pays industrialisés signataires du Protocole de Kyoto (tous sauf les Etats-Unis), dont les premiers engagements expirent en 2012, sont prêts à reprendre des objectifs de réduction de leurs émissions polluantes. Ils sont prêts à considérer une fourchette de -25 à -40% en 2020 par rapport à 1990, recommandée par les scientifiques.

Les pays concernés devront avoir communiqué leurs engagements respectifs avant le printemps 2009.


- Quatre sessions de négociations sont d'ores et déjà prévues pour 2009.

Par ailleurs, le Secrétaire général de l'ONU Ban-Ki moon pourrait convoquer un sommet des chefs d'Etat sur le climat en septembre à New York. L'UE a suggéré une réunion ministérielle à l'automne, permettant une rencontre avec la nouvelle délégation américaine.

Financements

- Un accord a été trouvé pour conférer à titre temporaire l'accès direct des pays en développement au Fonds d'adaptation, destiné à venir en aide aux pays les plus démunis.

Mais les sommes disponibles restent dérisoires (300 à 400 à horizon 2012) comparés aux besoins annuels estimés en dizaines, voire centaines de milliards de dollars. L'incapacité de la conférence à augmenter les sources de financement a provoqué une vive amertume du Sud.

Forêts

- Les efforts de lutte contre la déforestation et la dégradation (20% des émissions mondiales) et en faveur du maintien des forêts et plantations seront désormais pris en compte.

La conférence a donné son accord à des travaux de méthodologie, permettant d'établir des scénarios de référence afin de rendre ces efforts comparables et mesurables.

(ats)