Accident d'un A320

28 novembre 2008 08:24; Act: 28.11.2008 12:36 Print

Les recherches se poursuivent, deux corps retrouvés

Les recherches ont repris ce matin sur les lieux du crash d'un Airbus A320, qui s'est abîmé en mer Méditerranée jeudi.

Sur ce sujet
Une faute?

Les recherches se poursuivaient vendredi au large de Perpignan après la chute d'un Airbus A320 avec sept personnes à bord qui s'est abîmé jeudi après-midi en Méditerranée. Pour l'heure, deux corps ont été retrouvés, selon la préfecture des Pyrénées-Orientales.

Deux Allemands et cinq Néo-Zélandais se trouvaient à bord de l'appareil, selon la préfecture. L'avion, qui appartenait à la compagnie néo-zélandaise Air New Zealand mais était en leasing depuis 2006 chez l'Allemande XL Airways Germany, s'était envolé en milieu d'après-midi de l'aéroport Perpignan pour un vol technique après une révision au sein de la société de maintenance aéronautique EAS.

Les moyens engagés en début de matinée vendredi comprenaient le chasseur de mine «Verseau» parti de Toulon (Var) la veille pour rechercher notamment les boîtes noires, un bâtiment de soutien pour la recherche de débris, un avion de la marine nationale Atlantique, un hélicoptère Dragon 66, 14 plongeurs, 15 embarcations de la brigade nautique, une embarcation de la gendarmerie maritime, 70 gendarmes, un hélicoptère et le dispositif du SDIS (Service départemental d'incendie et de secours), comprenant notamment 20 hommes.

La préfecture faisait état dans son communiqué de «conditions météo» dégradées, avec en particulier un vent de 300 nord/nord-ouest de 18-20 noeuds et des rafales de 30 noeuds (50km/h) et de la houle. L'avion s'est abîmé peu avant 17h jeudi après-midi à une vingtaine de kilomètres à l'est de Perpignan pour des raisons encore inconnues.

Selon Airbus, l'appareil, un MSN (Manufacturer Serial Number) 2500, avait été délivré à la compagnie Air New Zealand en juillet 2005 et enregistrait 7000 heures de vol et 2800 cycles de vol.