Drogue Aux Philippines

01 mars 2011 09:17; Act: 01.03.2011 09:24 Print

Les trafiquants recrutent sur Facebook

Les réseaux de trafiquants de drogue choisissent leurs mules sur Facebook. La cible idéale? Un pauvre.

Sur ce sujet
Une faute?

Les réseaux de trafiquants de drogue ont de plus en plus recours aux sites de réseaux sociaux, tels que Facebook, pour recruter aux Philippines des mules qui transporteront la marchandise, ont prévenu mardi les autorités du pays.

Plusieurs mules arrêtées récemment ont indiqué à la police avoir lié contact avec leurs employeurs étrangers via des forums sur internet, a indiqué Derrick Arnold Carreon, porte-parole de l'Agence de lutte contre la drogue.

«Quelqu'un peut demander à devenir votre ami sur Facebook, puis vous vous retrouvez à discuter souvent avec lui. A un moment donné, il va vous demander si vous voulez effectuer des petits voyages à l'étranger», a déclaré le porte-parole à l'AFP.

«C'est devenu l'une des façons les plus courantes, pour les réseaux de trafiquants internationaux, de recruter sur le web», a-t-il ajouté. «Ce n'est pas seulement sur Facebook, mais sur n'importe quel site de réseau social. C'est une tendance inquiétante.

Pauvres plus vulnérables

Les habitants des pays pauvres sont les plus vulnérables à ces offres qui leur font miroiter des gains rapides, a noté Derrick Arnold Carreon.

Facebook compte 22,65 millions de Philippins, ce qui fait des Philippines le cinquième plus gros pays pour ce site de réseau social, selon le spécialiste des tendances sur internet CheckFacebook.com.

Manille a obtenu en février un sursis à l'exécution de trois Philippins condamnés à mort pour trafic de drogue en Chine. Les autorités philippines avaient plaidé la clémence, soulignant que ces trois condamnés provenaient d'un milieu très défavorisé et étaient victimes d'un réseau de trafiquants.

(afp)