Etats-Unis

21 octobre 2019 03:32; Act: 21.10.2019 06:38 Print

«Ne fais pas le con. Retire tes missiles de Cuba»

L'ex-rivale de Donald Trump en 2016 a publié dimanche sur Twitter une parodie de lettre pour se moquer du président américain.

storybild

Image d'archive (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ne fais pas le con d'accord ? Retire tes missiles de Cuba»: John Fitzgerald Kennedy aurait-il écrit pareille lettre à Nikita Khrouchtchev lors de la crise des missiles en 1962 ?

C'est en tout cas une missive parodique de ce style qu'Hillary Clinton a postée dimanche sur Twitter pour se moquer du message envoyé récemment par Donald Trump à Recep Tayyip Erdogan.

Le président américain a en effet écrit à son homologue turc le 9 octobre une lettre au ton fort peu diplomatique pour tenter de le convaincre de cesser son offensive contre les Kurdes. «Ne jouez pas au dur! Ne faites pas l'idiot!», et «Trouvons un bon accord», suggèrait ainsi le milliardaire à Recep Tayyip Erdogan.

«Ne fais pas le con d'accord ?»

La lettre parodique retweetée dimanche par Hillary Clinton vient à l'origine de l'émission du présentateur vedette Jimmy Kimmel sur la chaîne ABC la semaine passée. Elle présente un message imaginaire de JFK à Khrouchtchev, rédigé dans le même ton que celui de Donald Trump.

«Ne fais pas le con d'accord ? Retire tes missiles de Cuba», commence la lettre. «Tout le monde va dire Yay! Khrouchtchev! C'est le meilleur . Mais si vous ne le faites pas tout le monde dira Quel trou du cul et appellera votre pays poubelle L'oignon soviétique ».

Un trait d'humour qui a visiblement beaucoup fait rire Mme Clinton, adversaire de Donald Trump à la présidentielle de 2016, qui a prétendu avoir «retrouvé (la lettre de JFK) dans les archives».

«Ne jouez pas au dur! Ne faites pas l'idiot!»

Donald Trump avait adressé sa lettre à Recep Tayyip Erdogan le jour où la Turquie a lancé ses troupes à l'assaut des Kurdes dans le Nord de la Syrie. «Vous ne souhaitez pas être responsable du massacre de milliers de personnes, et je ne veux pas être responsable de la destruction de l'économie turque -ce que je ferais (si nécessaire)», avait écrit le président américain.

«L'Histoire vous jugera d'un oeil favorable si vous agissez de façon juste et humaine. Elle vous considérera à jamais comme le diable si les choses se passent mal», mettait encore en garde Donald Trump sans autre précision. «Ne jouez pas au dur! Ne faites pas l'idiot!», concluait le président américain. «Je vous téléphonerai plus tard».

En 1962, la crise des missiles de Cuba entre les Etats-Unis et l'Union soviétique avait failli plonger le monde dans une guerre nucléaire quand JFK et Khrouchtchev avaient entamé un bras de fer de plusieurs jours avant qu'une solution diplomatique ne soit finalement trouvée.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Jean Peuplus le 21.10.2019 08:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y a plus fin

    Le président Russe, lui, « invite » simplement le président Turc chez lui. Juste pour montrer qui est le patron et sans se déplacer..

  • Jamc le 21.10.2019 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    hahahaha..

    Excellent... Vivement novembre 2020. Plus que jamais.

  • Pierrot le fou le 21.10.2019 08:25 Report dénoncer ce commentaire

    What a wonderful world

    Trump a lancé une guerre économique mondiale, l'économie américaine survit par injection de la FED, il a trahi ses alliés, s'acoquine avec les pires dictateurs de la planète et a le doigt qui le démange sur le bouton nucléaire. La dernière fois que le monde avait été autant en danger de guerre totale, c'était lors de la crise des missiles à Cuba.

Les derniers commentaires

  • Ouèsava le 22.10.2019 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien trouvé

    Elle a quand même du talent. Dommage qu'elle se soit gâchée.

  • Arnaud le 21.10.2019 18:43 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi?

    Et pourquoi les russes ont il voulu mettre des missile a Cuba?? Car les usa avait installé des missile nucléaire a la frontière turque, directement pointés sur l'urss. Donc madame Clinton, il seraient bon de comparer se qui est comparable et de connaitre un minimum l'histoire de son pays....ave

  • dominic bussien le 21.10.2019 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    rancoeur !

    Quelle rancoeur désagréable! Entre Clinton et Obama, il est vrai que les armes américaines ont été gentilles!!!!!!!!

  • Rim le 21.10.2019 18:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvaise langue.

    Oui sa ouvre le commentaire pour cracher sur méchant Trump parce qu'il n'a pas agit en Turquie qu'il n'a pas envoyé immédiatement son armée sur place.... en attendant il a réglé en partie le problème sans armes ce qui est rare pour ce pays qui vit en guerre permanente. Le Barack a tué bien plus d'enfant que Trump en bombardements et les soldats us ne meurt plus pour un pays qui ne leur appartient pas et sur tout pour rien. Vous faites croire à son impopularité mais au US il est bien soutenu qu'il ne vous en déplaise.

    • Jean-Kevin le 21.10.2019 18:36 Report dénoncer ce commentaire

      @Rim

      Quoi? Il a "réglé" le problème? Mais comment pouvez-vous prendre la parole pour commenter une situation à laquelle vous ne comprenez strictement rien? Trump n'a rien réglé, rien de rien. Il a juste pris une décision irréfléchie et irrationnelle. Hallucinant...

  • Diego Ramadona le 21.10.2019 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est bon

    Maintenant elle peut tourner la page.