Brexit

20 septembre 2019 16:09; Act: 20.09.2019 16:26 Print

Londres a observé un élan dans les discussions

La Grande-Bretagne a jusqu'à la fin du mois de septembre pour présenter une proposition d'accord écrite sur le Brexit à l'Union Européenne.

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre britannique du Brexit, Stephen Barclay, a estimé vendredi qu'il y avait un «élan» dans les discussions avec l'Union européenne pour arriver à un accord sur le départ du Royaume-Uni, à l'issue d'une rencontre avec le négociateur de l'UE Michel Barnier à Bruxelles.

La Commission européenne est beaucoup plus sobre dans son communiqué publié à l'issue de l'entretien, indiquant que les deux responsables sont tombés d'accord pour que «les discussions techniques se poursuivent».

«Je pense que les deux parties veulent arriver à un accord et nous travaillons dur pour cela», a déclaré M. Barclay. «Nous avançons, il y a un élan, les discussions continueront la semaine prochaine entre les équipes techniques».

Une «police d'assurance»

Les discussions concernent un premier ensemble de «concepts, principes et idées soumis par le Royaume-Uni», a précisé Bruxelles.

Elles interviennent six semaines avant la date prévue du Brexit, le 31 octobre. Le premier ministre Boris Johnson souhaite un accord au sommet européen des 17/18 octobre, mais il se dit aussi déterminé à ce que son pays quitte l'UE à la date prévue et refuse de demander aux 27 un report.

Dans son communiqué, Bruxelles rappelle qu'il est «essentiel» qu'une «solution réalisable et juridiquement opérationnelle» remplace le «backstop» (filet de sécurité). Cette «police d'assurance» doit empêcher le retour d'une frontière dure entre les deux Irlandes. Un dispositif que Boris Johnson veut supprimer, ce que les Européens refusent jusqu'à présent.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Hulot le 20.09.2019 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Éviter le dumping

    Si l'UE veut garder l'Irlande du Nord et ce faisant le Royaume Unis dans une Union Douanière, c'est pour éviter que l'Irlande du Nord devienne une porte d'entrée pour les marchandises extra-européennes ! Ceci jusqu'à ce qu'une solution équitable soit trouvée !

  • Etienne le 20.09.2019 20:08 Report dénoncer ce commentaire

    Où est l'hypocrisie?

    Moi ce que j'attends de voir c'est si Macro tiendra sa promesse de refuser un nouveau report du Brexit. Car si il existait une discipline olympique du retournement de veste le petit banquier Rothschild serait toujours parmi les finalistes...

  • moi le 20.09.2019 19:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    personellement

    je pense que la GB va sortir. ca va donner une porte de sortie toute ouverte pour les autres hypocrites

Les derniers commentaires

  • David le 20.09.2019 23:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    PLR/GE

    M. Pierre Maudet le résistant.

  • Analyste le 20.09.2019 20:23 Report dénoncer ce commentaire

    Avec un tel élan, le réveil sera amer

    Mais oui, il y a de l'élan de la part de l'UE, vu qu'elle presse Johnson de se décider. Ce menteur de première continue de raconter des fables aux anglais, lesquels sont bien naïfs de le croire! Les nantis british terminent leurs valises et se barrent de ce royaume exsangue; beaucoup vont en France et pas mal d'autres vont au Portugal! Quand le Brexit entrera en vigueur, les naïfs anglais qui ont pris pour argent comptant les belles paroles de Johnson n'auront plus que les yeux pour pleurer dans ce pays ruiné et sans travail!

  • Etienne le 20.09.2019 20:08 Report dénoncer ce commentaire

    Où est l'hypocrisie?

    Moi ce que j'attends de voir c'est si Macro tiendra sa promesse de refuser un nouveau report du Brexit. Car si il existait une discipline olympique du retournement de veste le petit banquier Rothschild serait toujours parmi les finalistes...

    • Sanèpas le 20.09.2019 23:20 Report dénoncer ce commentaire

      @etienne

      C'est un point essentiel de la critique. Pas un seul vrai argument en faveur du brexit. Que de la critique de l'eu. Vous pouvez pas changer de disque et avancer des vrais arguments....

    • Etienne le 21.09.2019 02:21 Report dénoncer ce commentaire

      @San...

      Ah bon parce qu'il y a quoique ce soit de bon dans l'UERSS? Ok elle apportait quelques "garde-fous" au système économique du RU. Mais le "thatchérisme" est un problème anglais qui doit être résolu par les anglais... Sortir de l'UERSS ne peut faire que du bien au RU (mais pas pour l'UE ça c'est clair...) qui retrouvera sa Souveraineté et ne dépendra plus d'une bande de technocrates non-élus pourris et profiteurs... ça et plein d'autres choses j'appelle cela du concret...

  • moi le 20.09.2019 19:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    personellement

    je pense que la GB va sortir. ca va donner une porte de sortie toute ouverte pour les autres hypocrites

  • Hulot le 20.09.2019 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Éviter le dumping

    Si l'UE veut garder l'Irlande du Nord et ce faisant le Royaume Unis dans une Union Douanière, c'est pour éviter que l'Irlande du Nord devienne une porte d'entrée pour les marchandises extra-européennes ! Ceci jusqu'à ce qu'une solution équitable soit trouvée !

    • John le 20.09.2019 17:11 Report dénoncer ce commentaire

      @Hulot

      Ben oui, on ne peut pas être gagnant à tous les niveaux

    • Soluce le 20.09.2019 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Hulot

      Solution Irlande du Nord dans l'union douanière avec l'UE et Royaume désuni pas. Frontière en traversant la mer....

    • Suis D'accord... le 20.09.2019 19:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Hulot

      et l'UE a raison... qui dit marchandise non EU, sans un contrôle à l'entrée, dit potentiellement boeuf aux hormones, bois de coupe illégal ou jouets non conformes...

    • Grète Britiche le 20.09.2019 19:50 Report dénoncer ce commentaire

      Arnaque organisée

      Et les British le font déjà : «L'UE réclame 2,7 milliards à Londres pour avoir mal protégé les frontières de lUE... Bien que le R-U ait été informé des risques de fraude liés à limportation de textiles et de chaussures originaires de Chine et quil lui ait été demandé de prendre des mesures de contrôle des risques appropriées, il a négligé dintervenir pour empêcher la fraude organisée. Rapport de lOLAF (Office européen de lutte antifraude) de 2017 : des importateurs chinois ont falsifié des factures, affichant de fausses déclarations de valeur aux douanes britanniques. »