Bélarus

19 février 2011 18:25; Act: 19.02.2011 18:34 Print

Loukachenko hait les «pédés» et le fait savoir

Le président du Bélarus, Alexandre Loukachenko, a déclaré samedi ne pas aimer «les pédés» et l'a fait savoir à un ministre allemand homosexuel.

Une faute?

Alexandre Loukachenko a raconté avoir conseillé «les yeux dans les yeux» au ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, qui est ouvertement homosexuel, de mener une «vie normale».

«Des gens importants ayant une orientation (sexuelle) correcte ou incorrecte sont venus ici et ils ont commencé à me reprocher que je condamne cette 'cage aux folles'. Mais je n'aime pas les pédés, alors je leur ai dit», a déclaré M. Loukachenko, selon son service de presse.

«Et voyez-vous, certains ministre des Affaires étrangères m'en veulent (...) mais nous vivons dans un société démocratique, et j'en suis le président. J'ai le droit de donner ma position», a ajouté le président bélarusse, un habitué des déclarations cassantes et imagées.

«Il faut mener une vie normale»

«J'ai dit (à Guido Westerwelle) honnêtement, les yeux dans les yeux, qu'il faut mener une vie normale», a encore lancé le président bélarusse, sans préciser à quelle occasion il a tenu ces propos, alors que le chef de la diplomatie allemande était au Bélarus en novembre.

La première manifestation autorisée d'homosexuels au Bélarus a réuni le 14 février à Minsk, une dizaine de participants.

Le régime du président bélarusse est très critiqué en Occident, en particulier depuis le mois de décembre et une vague de répression de l'opposition, à la suite d'une manifestation contre la réélection de M. Loukachenko.

(ats)