Crise des «gilets jaunes»

16 avril 2019 16:34; Act: 16.04.2019 21:30 Print

Ce que Macron allait annoncer

Le président français entendait diminuer l'impôt des classes moyennes, avant le report de son discours à cause de l'incendie de Notre-Dame de Paris.

storybild

Le chef de l'Etat part du constat que «le besoin de justice fiscale s'est exprimé fortement pendant tout ce débat». (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Emmanuel Macron souhaite «baisser les impôts des classes moyennes» en finançant cette mesure notamment par la «suppression de certaines niches fiscales», selon le projet d'allocution qu'il devait prononcer lundi et dont l'AFP a obtenu copie.

Le président de la République demande aussi une «évaluation objective» de l'ISF dès le début de l'année 2020, sur la base de laquelle il s'engage «à apporter toutes les modifications et corrections nécessaires».

Le chef de l'Etat part du constat que «le besoin de justice fiscale s'est exprimé fortement pendant tout ce débat».

Mais pour lui, «la meilleure méthode» pour y répondre «n'est pas d'augmenter les impôts de tels ou tels mais plutôt de baisser les impôts des classes moyennes» qui ont été «largement mises à contribution durant les dernières décennies».

Emmanuel Macron veut donc demander au gouvernement de mettre en oeuvre cette baisse d'impôt «en la finançant par la suppression de certaines niches fiscales, la nécessité de travailler davantage et des réductions de notre dépense publique». Il précise que cette baisse «sera une réalité dès le début de l'année prochaine».

«L'Elysée ne confirme ni ne commente les fuites dans la presse au sujet de la sortie du grand débat national», a réagi la présidence, après la diffusion du texte par plusieurs médias.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sam Férir le 16.04.2019 16:45 Report dénoncer ce commentaire

    Popcorn + fauteuil = spectacle gratos

    "La nécessité de travailler davantage".... en France ??? C'est pas fini les grèves

  • crocus le 16.04.2019 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est élémentaire

    en 1936, sauf erreur, les français avaient les 40 h et deux semaines de vacances...et bien ça critiquait déjà !!! comme pour l'âge de la retraite aujourd'hui. Il faut arrêter de rêver, il n'y a pas de miracles... En Suisse je comprends nos heures ebdomadaires et l'âge de la retraite à 65ans MAIS !!! en fonction des professions ! tout le monde n'est pas égal face au labeur Tant que la France ne relèvera pas l'âge de la retraite, les heures de travail, rien ne changera.

  • Chg le 16.04.2019 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Choix a faire

    Bin du coup il faudra choisir entre impôts et reconstruire notre dame.... À mon avis, les gilets jaunes voudront la laisser en ruine...

Les derniers commentaires

  • Honnêtement le 17.04.2019 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aïe

    Avant de baisser les impôts, il faudrait avoir suffisamment de revenus. Donc : faire travailler les gens jusqu'à 65 ans avec un horaire hebdomadaire de 40h et surtout arrêter toutes ces prestations indues. En gros, t'es paresseux, pas de subvention. Mais ce qui manque cruellement à ce pays c'est la volonté de bien faire. Chacun fait comme il veut quand il veut. La Suède paye moins en prestations sociales mais arrive à être classée comme pays socialiste avec de gros avantages d'y vivre. Français : remettez-vous en question au lieu de tirer sur le président (quel qu'il soit).

  • Jean le 17.04.2019 07:45 Report dénoncer ce commentaire

    Sauf que

    Ils sont plus productifs que nous avec 35 h. !

  • ancien pauvre le 17.04.2019 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    choisi ton camps camarade!

    faut des pauvres et des riches pour que tout ça fonctionne, le problème c'est que personne ne rêve de devenir pauvre ( même ceux qui critiques les riches) alors on est pas rendu .

    • Levalesco.vs@gmail.com le 21.04.2019 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Faux riche

      Quelle belle déduction les pauvres doivent rêver de devenir riches et les riches de venir pauvres dans vos rêves Macron enrichis les plus riches et réduit à l'État de CDF les pauvres et pour vous faudra vous rafraîchir les neurones elle ont bien besoin d'une bonne révision.

  • Pierre G. de Lausanne le 17.04.2019 06:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Démission de Macron le capitaliste.

    ceci serait la meilleure chose, mais en plus instaurer une démocratie participative avec le référendum citoyen et en plus d'une baisse fiscale significative pour tout le monde --sauf pour les riches-- et une augmentation d'impôts pour les très riche de + 20%. Voilà en application de ceci, je suis sûre que les revendications du samedi des gilets jaunes arrêteraient de suite.

  • yyy le 17.04.2019 00:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    xxx

    des conneries comme d habitude