Afrique du Sud

07 novembre 2013 10:48; Act: 07.11.2013 11:01 Print

Mandla Mandela condamné à payer ses avocats

Un petit-fils de Nelson Mandela devra 43'000 francs d'honoraires à ses avocats.

storybild

Mandla Mandela fait la une des journaux. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le petit-fils de Nelson Mandela, Mandla, a été condamné à payer les honoraires de ses avocats, ont indiqué ces derniers jeudi. Mandla Mandela a notamment fait la une des journaux pour avoir déplacé sans concertation des dépouilles d'enfants du grand homme.

«Nous avons obtenu un jugement contre M. Mandela», a expliqué Randall Ralph Titus, directeur du cabinet d'avocats Randall Titus & Associates, ajoutant qu'un huissier était chargé d'aller recouvrer les sommes dues, «approximativement un demi-million de rands» (43'000 francs).

Selon l'hebdomadaire «City Press», qui dit avoir consulté des documents de justice, le cabinet d'avocats demandait le paiement de 467'400 rands assortis de 15,5% d'intérêts et le remboursement des frais de procédure.

Randall Titus & Associates a défendu dans plusieurs affaires Mandla Mandela, l'aîné des petits-enfants du héros de la lutte anti-apartheid et député de l'ANC, le parti au pouvoir en Afrique du Sud. Mandla Mandela a notamment été assigné en justice par sa famille durant l'hospitalisation de son grand-père à Pretoria.

Autres dossiers en attente

Il est accusé de violation de sépultures par le reste de la famille Mandela pour avoir déplacé sans concertation les tombes de trois enfants de l'ex-président à Mvezo, le village natal de Nelson Mandela dont Mandla est le chef coutumier et où il caresse d'ambitieux projets de développement touristique concurrents d'un musée-mémorial officiel déjà existant.

Les trois corps ont finalement été enterrés en juillet à Qunu, le village où Nelson Mandela a passé l'essentiel de son enfance, là aussi où le grand homme s'est fait construire une résidence et où il veut être inhumé.

Mandla est en outre empêtré dans une longue procédure de divorce et a été accusé de bigamie après avoir épousé une femme de l'Ile de la Réunion. Il a enfin été accusé d'avoir pointé son arme pour menacer un conducteur lors d'une dispute entre automobilistes durant un embouteillage au début du mois d'octobre.

Son grand-père Nelson Mandela, âgé de 95 ans, vit de nouveau dans sa maison médicalisée de Johannesburg, après avoir été hospitalisé du 8 juin au 1er septembre pour une rechute de son infection pulmonaire et probablement d'autres complications.

(ats/afp)