Athènes

04 juin 2011 14:00; Act: 04.06.2011 14:09 Print

Manifestation contre les plans d'austérité

Les manifestants étaient environ un millier à défiler sans incident samedi dans le centre de la capitale grecque, derrière une banderole proclamant «nous résistons».

storybild

Samedi, des manifestants opposés aux mesures d'austérité ont envahi les rues de la capitale grecques. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un millier de Grecs ont manifesté samedi dans le centre d'Athènes à l'appel des principaux syndicats, pour protester contre les nouvelles mesures d'austérité prises par le gouvernement afin d'assainir ses finances publiques.

Il s'agissait en majorité de salariés de la compagnie électrique publique PPC, d'employés du port et d'enseignants.

«Progrès significatifs» accomplis par Athènes

La Grèce devrait recevoir cet été le cinquième versement partiel issu du plan de sauvetage international de 110 milliards d'euros arrêté en mai 2010: les inspecteurs de la «troïka» composée de l'Union européenne, du Fonds monétaire international et de la Banque centrale européenne ont salué vendredi les «progrès significatifs» accomplis par Athènes après avoir sondé ses finances publiques pendant près d'un mois.

Les autorités grecques pourraient même bénéficier d'une aide financière supplémentaire de la part de leurs partenaires de la zone euro. «Je m'attends à ce que l'Eurogroupe s'entende pour qu'un financement supplémentaire soit fourni à la Grèce» à de «strictes» conditions, a déclaré vendredi Jean-Claude Juncker.

Le premier ministre luxembourgeois, par ailleurs chef de file des 17 ministres des Finances de la zone euro, l'Eurogroupe, a également laissé entendre que le secteur privé pourrait être appelé à apporter sa contribution «sur la base du volontariat». Les Etats membres de la zone euro ont entamé des discussions pour étudier l'idée de demander à des créanciers privés de donner plus de temps à la Grèce afin qu'elle rembourse ses obligations ou en achète de nouvelles.

Nouveaux fonds début juillet

La Grèce a jusqu'à présent reçu 53 milliards d'euros issus du plan de sauvetage de 110 milliards d'euros. D'après la troïka, les nouveaux fonds, représentant 12 milliards d'euros, devraient vraisemblablement être disponibles début juillet.

Précisant de son côté que l'inspection de la «troïka» s'était achevée de «façon positive», le ministère grec des Finances a souligné qu'avaient été évoqués le programme de privatisation visant à lever 50 milliards d'euros d'ici fin 2015 et les nouvelles mesures destinées à atteindre l'objectif de réduction du déficit et des réformes structurelles de l'économie grecque.

En mai, le ministre des Finances Georges Papaconstantinou a annoncé un plan d'austérité pour 2011 représentant environ 6,4 milliards d'euros, afin de porter le déficit à 7,5% du Produit intérieur brut, contre 10,5% en 2010.

(ap)