Heurts en Libye

23 février 2011 19:56; Act: 24.02.2011 09:10 Print

Manifestations de soutien à Berne et Genève

Quelque 200 personnes ont manifesté mercredi en fin d'après-midi à Berne et une cinquantaine à Genève pour témoigner leur soutien au peuple libyen.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Dans la capitale fédérale, le rassemblement était organisé par Amnesty International.

Les participants ont crié des slogans hostiles au dirigeant libyen ainsi qu'au président du Conseil italien Silvio Berlusconi. Plusieurs drapeaux rouges noirs et verts, emblème de la Lybie avant le coup d'Etat de Kadhafi, ont fait leur apparition.

Un tel étandard est planté depuis mercredi dans le jardin de l'ambassade de Berne, a constaté un passant. Selon le site en ligne de la «Berner Zeitung», un homme aurait franchi dans l'après-midi la barrière entourant la représentation, se serait emparé du drapeau vert avec le portrait de Kadhafi et l'aurait remplacé par le nouveau fanion.

Peuple spolié

A Genève, les manifestants se sont réunis en silence à la Place des Nations. La manifestation était organisée par les jeunes socialistes, verts, démocrates-chrétiens et libéraux-radicaux. Quelques drapeaux libyens étaient visibles ainsi que des pancartes avec l'inscription «Free Libya».

«La Libye est un des pays les plus riches, avec un peuple parmi les plus pauvres. L'argent est allé dans les poches des politiciens qui se sont tus face au massacre», a dénoncé un militant libyen réfugié politique en Suisse, Omar Waheishi.

La situation dans les autres pays arabes a également été évoquée. «Aujourd'hui, dans tous les pays arabo-musulmans, nous allons produire un virus qui s'appelle liberté et dignité», a aussi déclaré M. Waheishi.

TSR

(ats)