États-Unis

16 mai 2019 19:34; Act: 16.05.2019 22:52 Print

«Je pense qu'on peut très bien s'arranger avec lui»

Le président de la Confédération Ueli Maurer a rencontré pendant 40 minutes son homologue américain Donald Trump.

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump a accueilli Ueli Maurer dans l'allée. A la question lancée par un journaliste s'il fallait craindre un conflit armé avec l'Iran, au vu des relations tendues avec ce pays, le président américain a brièvement répondu: «Je ne l'espère pas». Les deux hommes n'ont pas répondu aux autres questions des médias.

Il s'agit de la première visite officielle d'un président de la Confédération à la Maison-Blanche.

Les deux hommes ont évoqué les relations économiques entre les deux pays et le mandat de puissance protectrice que la Suisse remplit pour les intérêts américains en Iran.

Ueli Maurer a déclaré devant la presse qu'il a été question de l'Iran lors de sa rencontre avec Donald Trump et son conseiller à la sécurité nationale John Bolton. Depuis 1980, la Suisse représente les intérêts américains dans ce pays.

Mandat confidentiel

Le mandat de la Suisse pour le compte des Etats-Unis est toutefois confidentiel: pour cette raison, il ne peut donner davantage de détails de ses discussions avec les Américains. «Si vous pensez que je ne suis ici qu'en raison de l'Iran, vous vous trompez», a ajouté Ueli Maurer. Il a également qualifié de «fake news» l'évocation par certains médias d'une menace de conflit armé avec l'Iran.

La situation au Venezuela a également été abordée, pays où Washington veut forcer la démission du président Nicolas Maduro. La Suisse s'est dite prête a également y représenter les intérêts américains, de même que ceux de l'Etat sudaméricain aux Etats-Unis. Jusqu'ici, Caracas n'a pas réagi à cette proposition.

Signaux positifs

Ueli Maurer affirme avoir reçu des signaux très positifs de Donald Trump pour négocier un accord de libre-échange entre la Suisse et les Etats-Unis. Même les milieux agricoles reconnaissent maintenant qu'un tel accord est aussi une opportunité pour la Suisse, estime-t-il. Le marché américain est grand et offre beaucoup de chances.

La première tentative d'un accord entre les deux pays a échoué en 2006 en raison de l'opposition des paysans. Désormais, les deux parties ont la volonté d'approfondir la coopération économique.

Enfin, Ueli Maurer garde une impression positive de la personnalité de Donald Trump.

Le président américain est selon lui très ouvert, très communicatif, direct et pas compliqué. «Nous avons eu une discussion très agréable et je pense qu'on peut très bien s'arranger avec lui», a dit le ministre. «Il m'a demandé pourquoi la Suisse est si appréciée partout», a ajouté Ueli Maurer: «Apparemment, il a une très bonne image de la Suisse».

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lincoln le 16.05.2019 20:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    USA & SUISSE

    Faisons pas la fine bouche, de bonnes relations avec les USA c'est formidable et rend la Suisse plus forte. Relations difficiles pendant le mandat d'Obama.

  • X.P. le 16.05.2019 20:09 Report dénoncer ce commentaire

    oui aux USa

    un bon accord commercial avec les USA nous changerait des humiliations que nous font subir les arrogants de l'UE

  • Vincent le 16.05.2019 19:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nos vrais alliés

    Bravo Ueli, voilà un partenaire un peu plus sérieux que Xi Jinping.

Les derniers commentaires

  • Intraitable Entraitey le 17.05.2019 11:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est mal barré par des mâles barrés

    Il n'a pas encore compris les yankees le Ueli, d'abord c'est tout bon, on va s'arranger puis lors des négociations sérieuses cela devient tout pour nous et rien pour vous: leur lait cru n'est pas consommable, leur viande pleine d'hormones de croissance recombinées très peu biodégradables et aussi très mauvaise pour la faune, leur soja plein de glyphosate, leurs chars à charbon prennent feu, leur 8 Max tombent tout seuls et à Bruxelles, nos ours de Berne n'ont rien appris. Amen

  • Till Lespiègle le 17.05.2019 06:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les dictateurs et les incompétents

    Quand Uelli fait copain-copain avec les dictateurs et les cinglés.... triste président suisse qui n'a aucune vision...

    • Jean Luc le 17.05.2019 08:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Till Lespiègle

      La Suisse est pragmatique et a chaque fois représenté les USA dans les pays où les USA n'ont plus de diplomatie possible.....

    • Lucette le 17.05.2019 11:00 Report dénoncer ce commentaire

      @Tille Lespiègle

      Et c'est quoi votre solution ? Tout faire péter et guerre mondiale III ? Le dicton dit : quand la vie te donne des citrons, fais-en de la limonade !

    • Guenievre le 17.05.2019 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Till Lespiègle

      Parce que vos idoles gauchistes qui font copain copain avec maduro c est mieux peut-être ?

    • polo le 17.05.2019 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lucette

      Complètement idiot ce dicton.

  • Bernard Gorgerat le 17.05.2019 03:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    USA - CH

    Ce serait bien que Ueli Maurer décroche un accord commercial avec les États-Unis histoire de damer le pion à l'Europe.

  • Zock Ueli le 17.05.2019 03:08 Report dénoncer ce commentaire

    Fric à tout prix.

    Deux pays sur le podium du mercantilisme.

  • Fromagegger le 17.05.2019 00:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rire c'est bon pour la santé

    J'imagine déjà leur conversation dans le couloir Trump qui demande ou est la Suisse sur la carte et Ueli l'explique sur la pointe des pieds ou c'est avec une loupe et Trump lui demande s'il a amené une vache en bois comme souvenir et Ueli lui dis qu'il n'a pas eu le temps d'acheter leurs de sa visite en Chine ! alors Trump lui répond du tac au tac si c'est comme ça pas de bureau ovale !!!

    • Jean Luc le 17.05.2019 08:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Fromagegger

      Les USA savent pourtant trouver la Suisse quand ils ont fait des conneries et qu'il faut des diplomates pour arranger les bidons et éviter des conflits plus graves......