Épidémie en Chine

26 janvier 2020 15:38; Act: 26.01.2020 17:05 Print

Grâce à son chien, elle ne s'est pas rendue à Wuhan

Une Taïwanaise prévoyait de se rendre dans la ville épicentre du coronavirus frappant la Chine, avant que l'épidémie soit révélée. Heureusement pour elle, son chien en a décidé autrement.

storybild

Le golden retriever a mâchouillé le passeport de sa maîtresse, qui a donc annulé le voyage qu'elle avait prévu.

Sur ce sujet
Une faute?

Le 13 janvier dernier, Kim rentre chez elle après sa journée de travail pour y retrouver son golden retriever. Mais en arrivant chez elle, la Taïwanaise découvre que son beau toutou à la toison dorée a complètement déchiqueté son passeport. Aucune page du document officiel, mâchouillé probablement pendant des heures, n'a été épargnée. La femme a partagé son dépit sur sa page Facebook.

Elle ne le savait pas encore, mais son chien a peut-être sauvé sa vie et celle de ses proches, ont rapporté divers médias anglo-saxons.

En effet, la Taïwanaise avait prévu à la mi-janvier un voyage en famille à Wuhan. La sixième plus grande ville de Chine, avec 11 millions d'habitants, n'est pas la plus prisée des touristes mais elle est très appréciée des voyageurs avertis. Et le 13 janvier, elle comptait justement réserver tous les billets d'avion en rentrant chez elle. Le gouvernement chinois commençait alors à peine à distiller des informations sur un nouveau virus. Pas de quoi s'inquiéter à ce moment-là...

Sauf que ladite épidémie a aujourd'hui pris une ampleur que personne n'aurait pu imaginer. La maladie a déjà atteint plus de 2000 personnes dans le pays et elle a fait au moins 56 morts. Et son point d'origine a été clairement déterminé: Wuhan.

Autant dire que Kim et sa famille auraient pu eux aussi être exposés au coronavirus. Mais grâce à son chien, l'escapade à Wuhan a été annulée et toute la famille est restée bien en sécurité à Taïwan.

(lom)