«Gilets jaunes»

27 mai 2019 15:39; Act: 27.05.2019 17:15 Print

Mettan dit stop à la vente de l'arme qui crève l'oeil

Un élu genevois a déposé, lundi, un projet de résolution pour que la Suisse arrête d'approvisionner la France en armes LBD.

storybild

Le lanceur de balles de défense (LBD), de fabrication suisse, a servi à crever les yeux de plusieurs «Gilets jaunes» en France. (Photo: AFP/Archive)

Sur ce sujet
Une faute?

Le député au Grand Conseil genevois Guy Mettan veut interdire l'exportation en France du lanceur de balles de défense (LBD), de fabrication suisse. L'élu a déposé, lundi, un projet de résolution allant dans ce sens auprès du Parlement cantonal.

Le texte invite le Conseil fédéral «à mettre tout en oeuvre pour interdire l'exportation du LBD en France». Guy Mettan demande au gouvernement suisse de s'appuyer sur l'Ordonnance sur le matériel de guerre, qui prohibe l'exportation d'armes s'il y a de forts risques que ce matériel soit utilisé contre la population civile.

Pour le député qui siège comme indépendant, le LBD, conçu par l'entreprise bernoise Brügger & Thomet, est utilisé de façon abusive par les forces de l'ordre françaises lors des manifestations des gilets jaunes. A ce jour, poursuit M.Mettan, des centaines de blessures irréversibles à la tête et aux yeux ont été causées par ce lanceur.

La situation est aggravée par l'emploi en France de munitions plus dangereuses et non conformes au mode d'emploi du fabricant suisse, relève encore M.Mettan. Le député est effrayé de l'usage qui est fait du LBD par la police de l'Hexagone, transformant ce moyen défensif lourd «en une arme d'attaque terrifiante».

(nxp/ats)