Une digue cède vers Montréal

28 avril 2019 16:31; Act: 28.04.2019 23:38 Print

«Le temps de prendre mon bébé, l'eau était là»

D'importantes crues qui touchent l'est du Canada continuent de faire des dégâts.

Sur ce sujet
Une faute?

Plus de 5'000 personnes d'une commune à l'ouest de Montréal ont été évacuées d'urgence dans la nuit de samedi à dimanche après la rupture d'une digue. Les importantes crues qui touchent l'est du Canada depuis plusieurs semaines continuent de s'étendre.

Une digue végétale protégeant la ville de Saint-Marthe-sur-le-Lac, au bord du lac des Deux-Montagnes, à quelques dizaines de kilomètres de Montréal, a cédé samedi soir.

De la panique à l’horreur

La panique s’est emparée des résidents entre la 20e et la 27e Avenue vers 19 h, alors que les autorités faisaient du porte-à-porte pour annoncer aux résidents avec des haut-parleurs de fuir leur demeure, nous apprend «Le Journal de Montréal».

«J’ai entendu des sirènes dans la rue. Le temps de prendre mon bébé, je suis sortie et j’avais déjà de l’eau sur mon terrain», a témoigné Jenny Murphy, qui habite la 20e Avenue. «Ça a pris cinq minutes. Ils nous ont dit qu’il fallait tout de suite évacuer», a raconté un autre habitant.

«On est sortis super vite. En 15 minutes, l’eau était rendue devant chez moi», a indiqué Sylvain Bouchard, résident de la 27e avenue.

«Le Journal» a constaté que plusieurs personnes tentaient d’aller récupérer leurs animaux restés à l'intérieur des maisons, mais les autorités étaient forcées de les en empêcher pour leur sécurité personnelle.

«Mon chien est là-bas, ils ne veulent rien savoir que j’aille le chercher», a témoigné Gitane Dubé, paniquée.


Cette rupture a entraîné une montée subite des eaux, parfois de 1,5 mètre, dans plusieurs quartiers, sans faire de victimes, selon la Sûreté publique du Québec.

Plusieurs centaines de policiers, militaires et pompiers ont évacué près de 2600 maisons depuis samedi soir. D'autres évacuations étaient toujours en cours dimanche matin, a expliqué un porte-parole de la Sûreté du Québec.



6000 résidences inondées

«Ça se passe très bien, personne heureusement n'a été blessé, personne n'est porté disparu ou manquant», a déclaré dimanche le sergent Daniel Thibodeau. Suite à ces évacuations, les autorités québécoises ont donné un nouveau bilan de ces inondations: près de 8000 personnes ont déjà été évacuées au Québec depuis deux semaines, et près de 6000 résidences ont été inondées.

Plus d'un millier de militaires ont été déployés en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick pour aider aux évacuations et à l'érection de digues provisoires. Face à la montée des eaux de l'Ontario au Nouveau-Brunswick, en passant par le Québec, qui devrait culminer dans les prochains jours, la capitale fédérale Ottawa et la plus grande ville du Québec, Montréal, ont déclaré l'état d'urgence en fin de semaine.

Dans l'ouest du Québec, les autorités surveillaient toujours le petit barrage de la Chute-Bell, submergé par un affluent de la rivière des Outaouais et qui menaçait de céder d'un moment à l'autre. Plusieurs centaines de personnes vivant en aval du barrage, près de Grenville-sur-la-Rouge, à 80 km au nord-ouest de Montréal, ont été évacuées par précaution.

(nxp/20 minutes/ats)