Exode de Libye

26 février 2011 13:22; Act: 26.02.2011 13:34 Print

Milliers de personnes sur l'île de Malte

Samedi matin, nombre de personnes en provenance du port libyen de Benghazi ont accosté à La Valette, capitale de l'île de Malte.

storybild

2000 Chinois évacués de Benghazi sont arrivés samedi matin à La Valette (Malte). (Photo: epa)

Sur ce sujet
Une faute?

Des milliers de personnes fuyant les violences et le chaos en Libye ont continué à affluer samedi dans le port de La Valette, capitale de la petite île de Malte, plaque tournante de pays du monde entier pour rapatrier leurs ressortissants.

Tôt dans la matinée, une frégate de la Marine britannique, l'HMS Cumberland, avec à bord 207 personnes, a accosté en provenance du port libyen de Benghazi, situé à 1.000 km à l'est de Tripoli et conquis par la rébellion lancée à la mi-février contre le régime de Mouammar Kadhafi.

Les passagers ont effectué un voyage éprouvant sur une Méditerranée déchaînée. Parti jeudi, le navire a mis 35 heures à faire la traversée, contraint d'avancer à vitesse réduite en raison de très mauvaises conditions météorologiques.

«On était dans un complexe résidentiel dans le désert et des pillards ont tenté de rentrer armés de couteaux. C'était une situation terrible et c'est vraiment triste pour la Libye», a raconté à son arrivée Mike Wilson, 61 ans, cité par le ministère britannique de la Défense. «C'était vraiment dangereux et tous à bord étions soulagés d'avoir été secourus», a-t-il ajouté, visiblement épuisé.

La frégate transportait en majorité des Britanniques mais aussi des ressortissants de plus de vingt pays, membres de cette immense mosaïque de travailleurs du monde entier qui opérait dans le riche Etat pétrolier.

Chinois

Plus tard dans la matinée, 2.000 Chinois évacués eux aussi de Benghazi, sont arrivés à leur tour, à bord d'un ferry des lignes italiennes Grimaldi affrété par Pékin. Ces passagers ont reçu instruction de rester à bord jusqu'à ce que des avions arrivent à Malte pour les rapatrier.

La Chine a ensuite annoncé avoir évacué près de 16.000 de ses ressortissants sur les plus de 30.000 se trouvant en Libye.

Navettes

Vendredi soir, un ferry affrété par les Etats-Unis, le Maria Dolorès, transportant plus de 300 personnes, dont une trentaine de diplomates américains et leurs familles, était arrivé à La Valette depuis Tripoli.

Un autre ferry, avec plusieurs centaines de personnes à bord est arrivé dans la nuit. Un employé de la compagnie propriétaire du navire, Virtu Ferries, a indiqué qu'il avait été loué «par une compagnie privée ayant des intérêts en Libye».

Ces bateaux sont aussitôt repartis samedi pour la Libye afin de poursuivre les évacuations. Des centaines de citoyens allemands, arrivés eux-aussi par mer vendredi à Malte, devaient être rapatriés samedi.

Malte est l'Etat européen le plus proche de la Libye, qui se trouve à environ 350 km au sud de l'île. Vendredi, l'OTAN a proposé de participer aux efforts d'évacuations et l'Union européenne a indiqué que 3.600 Européens étaient encore bloqués en Libye.

(ats)