Mystère en Russie

01 février 2019 22:49; Act: 02.02.2019 14:25 Print

Qui a massacré ces randonneurs il y a 60 ans?

Agents secrets? Animaux? Extraterrestres? La justice russe rouvre l'enquête sur la mort d'un groupe de randonneurs, dans l'Oural,en 1959.

storybild

Partis en janvier 1959 dans une région reculée de l'Oural, neuf randonneurs expérimentés, menés par Igor Diatlov, n'étaient jamais arrivés à destination (Photo: DR/Twitter)

Une faute?

La mort inexpliquée d'un groupe de randonneurs en février 1959 dans les montagnes de l'Oural avait déclenché les rumeurs les plus folles, allant d'une attaque d'extraterrestres à des tests secrets de l'URSS. Soixante ans plus tard, la Russie va rouvrir l'affaire.

«Leurs proches, les médias et le public demandent encore aux enquêteurs d'établir la vérité et ne cachent pas leurs suspicions que quelque chose leur a été caché», a annoncé un porte-parole du Parquet général russe, Alexandre Kourennoï, dans un communiqué.

Partis en janvier 1959 dans une région reculée de l'Oural, neuf randonneurs expérimentés, menés par Igor Diatlov, n'étaient jamais arrivés à destination. Plusieurs jours après la signalisation de leur disparition, des recherches aériennes avaient permis de retrouver leur campement abandonné, leurs tentes déchirées de l'intérieur.

Blessures effrayantes

Les randonneurs avaient été retrouvés dans la neige à quelques dizaines de mètres de leur campement, dévêtus ou vêtus à la hâte. Certains présentaient des traces de blessures mortelles et des cicatrices effrayantes. Une victime avait même la langue coupée.

Les corps de quatre randonneurs n'avaient été retrouvés que deux mois plus tard, dans un lieu plus éloigné du campement, recouverts par la neige. L'affaire est connue comme celle «du col Diatlov», du nom de leur guide qui a ensuite donné son nom à la montagne où leur campement avait été retrouvé. Ouverte le 26 février 1959 par les autorités soviétiques, l'enquête criminelle avait été close trois mois plus tard.

Les randonneurs avaient été retrouvés dans la neige à quelques dizaines de mètres de leur campement. Certains présentaient des traces de blessures mortelles et des cicatrices effrayantes.

Rumeurs

Les enquêteurs avaient conclu que leur mort n'était pas un meurtre, sans donner plus de détails. Depuis, les rumeurs évoquant des attaques d'extraterrestres ou des essais militaires secrets menés par l'armée soviétique avaient fleuri. D'autres ont parlé d'une attaque de yéti ou de Mansis, le peuple indigène habitant la région.

Vendredi, la chaîne de télévision russe TV-3 a diffusé une bande-annonce d'une série télévisée de fiction à venir.

Les enquêteurs ont étudié 75 théories différentes, a indiqué le procureur en charge de résoudre l'affaire, Andreï Kourianov. «Nous avons immédiatement écarté certaines théories. Les fantasmagoriques incluant des ovnis ou toutes celles paranormales», a-t-il ajouté. La thèse du meurtre a aussi été écartée, a-t-il affirmé tout en précisant qu'une nouvelle autopsie des restes doit être réalisée.

Selon lui, les blessures mortelles relevées sur certains corps ont été infligées post-mortem et pourraient être dues au froid intense qui régnait dans les montagnes cet hiver-là. Des experts doivent aussi se rendre sur le col Diatlov pour prendre de nouveaux échantillons, destinés notamment à savoir si une avalanche pourrait être la cause du drame.

(nxp/ats)