Allemagne

25 juin 2019 07:18; Act: 25.06.2019 13:12 Print

Non, ceci n’est pas un vaisseau extraterrestre

Une bombe a explosé dans un champ, au milieu de la nuit, sans faire de blessé.

storybild

Le cratère de 10 mètres de large et 4 de profond a été trouvé au milieu du champ. (Photo: Boris Roessler / dpa / AFP)

Une faute?

Une bombe datant probablement de la Seconde guerre mondiale a explosé dimanche au beau milieu d'un champ situé dans l'ouest de l'Allemagne, laissant un énorme cratère sans faire de blessés, a indiqué la police lundi.

Cratère de 10 mètres de diamètre

Ce trou profond de quatre mètres pour dix mètres de diamètre «a été examiné lundi par les services en charge des explosifs pour trouver d'éventuels fragments» de l'engin, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police de Wiesbaden.

Selon la police, la bombe a sans doute été larguée lors de la Seconde guerre mondiale par les Alliés mais n'a pas explosé en touchant le sol, restant silencieuse pendant plus de 70 ans.
La détonation, survenue dans la nuit de samedi à dimanche près de Limbourg, a été entendue par plusieurs habitants qui ont également ressenti des secousses.

Depuis 1945, près d'une vingtaine d'explosions surprises de ce type sont survenues sur le territoire allemand, selon l'organisme GUBD qui conseille des entreprises du BTP.

Un problème très fréquent

Régulièrement, des bombes datant de la Deuxième guerre mondiale et n'ayant pas explosé sont retrouvées et désamorcées en Allemagne, le plus souvent à l'occasion de travaux d'aménagement ou de construction.

Mi-juin, une bombe américaine de 100 kg avait été désamorcée en plein centre de Berlin, à proximité de l'emblématique Alexanderplatz, exigeant l'évacuation de milliers de personnes.
Environ 10% des millions de bombes lâchées sur l'Allemagne jusqu'en 1945 n'ont pas explosé, selon des experts cités par le Spiegel.

Si certaines d'entre elles sont enfouies jusqu'à six mètres de profondeur, d'autres ne seraient enterrées qu'à 30 centimètres, constituant un réel danger, avertissent ces experts.

(afp)