Corse (F)

23 juin 2019 17:00; Act: 23.06.2019 17:27 Print

«Nous sommes séquestrés à bord du ferry!»

par Frédéric Nejad Toulami - Des voyageurs dont des Romands sont bloqués depuis des heures par des grévistes au port de Bastia. Contactée plusieurs fois, la police n'intervient pas.

Face à face explosif, ce dimanche après-midi, entre le patron de la compagnie Moby et des passagers excédés qui réclament, en vain, l'intervention de la police. (dr)
Une faute?

«Des centaines de passagers sont pris en otage sur des ferries bloqués au port de Bastia. La situation est très tendue entre des grévistes corses et des voyageurs. Et alors que ça dégénère, la police refuse d'intervenir malgré nos nombreux appels.» Barbara a alerté la rédaction de «20 minutes» ce dimanche 23 juin. Cette Valaisanne qui vient de passer 5 jours de vacances en Corse devait rentrer en voiture à bord d'un ferry de la société Moby assurant la liaison Bastia-Gênes. Sans réaliser l'ampleur du mouvement de grève qui touche divers ports sur l'île de beauté depuis trois jours.

Ambassade suisse contactée, en vain

«Les marins en grève nous ont finalement laissés monter à bord avec nos voitures ce matin après de longues heures d'attente. Mais au final nous sommes désormais prisonniers sur ce bateau qui reste à quai. Nous avons même appelé l'ambassade suisse, en vain...» Cette Romande nous explique qu'un autre bateau de la même compagnie semble, lui, bloqué depuis plusieurs heures en mer avec de nombreux passagers, au large du port de Bastia où il ne peut amarrer. Elle précise cependant que les passagers ont été ravitaillés gratuitement en eau et en sandwich.

Les autorités négocient

Contactée vers 17 heures, la Préfecture de la Haute Corse déclare que les autorités sont au courant de la situation: «Nous sommes en négociation actuellement avec les compagnies et les grévistes afin de tenter de débloquer la situation.»

Le mouvement de grève reconductible des marins de la Méridionale en est à son troisième jour, ce dimanche. Cette action, qui touche divers ports sur l'île de beauté, s'inscrit contre la procédure d’attribution des liaisons entre la Corse et le continent.

Dimanche matin, une cinquantaine de grévistes des syndicats STC et CGT ont perturbé le débarquement des navires qui ont accosté au port de Bastia. La Méridionale a annulé deux liaisons dimanche et prévoit trois annulations lundi. Même cas de figure pour la compagnie Moby.

Grosses tensions entre grévistes et passagers

Des tensions sont nées ce dimanche matin entre passagers et grévistes quand ceux-ci ont totalement interdit l'accès au port de Bastia. Il a ensuite été décidé de faire un barrage filtrant pour laisser passer les voitures des voyageurs désirant quitter l'île. Mais une fois à bord des ferries, les embarcations sont restées à quai. Et les nombreux passagers se sont retrouvés prisonniers à bord de longues heures. Impossible de ressortir avec leurs véhicules car les portails sont bloqués. Dans des vidéos parvenues à 20minutes.ch, on voit des manifestants monter à bord d'un ferry et échanger des noms d'oiseaux avec des voyageurs énervés, sous les yeux d'un capitaine de bateau totalement impuissant.

A 16 heures ce dimanche 23 juin, la situation demeurait inchangée et tendue au port de Bastia, où les forces de l'ordre brillent par leur absence.

La veille, des syndicalistes corses avaient bloqué le port d’Ajaccio.

(FNT)