Nouvelle-Zélande

13 juin 2011 08:58; Act: 13.06.2011 20:51 Print

Nouveau séisme à Christchurch

Christchurch, déjà frappée par deux tremblements de terre ces dix derniers mois, a été secouée lundi par une série de séismes, qui a fait plusieurs blessés.

Sur ce sujet
Une faute?

Une série de séismes ont ébranlé lundi la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, théâtre d'un précédent tremblement de terre qui a fait 181 morts il y a moins de quatre mois. La protection civile a fait état de dix blessés légers, mais aucun décès n'a été signalé.

Plusieurs bâtiments se sont effondrés tandis que des bâtiments publics et des supermarchés étaient évacués et qu'un nuage de poussières enveloppait la ville. L'électricité a été coupée dans 50'000 foyers et ne devrait pas être rétablie partout la nuit prochaine, où il pourrait geler, la Nouvelle-Zélande s'apprêtant à entrer dans l'hiver austral.

La première secousse, d'une magnitude de 5,5, a été enregistrée à 13h00 (03h00 suisses). Elle a été suivie d'autres phénomènes sismiques, dont le plus violent a atteint une magnitude de 6,0 à 14h20 (04h20). La ville est la deuxième plus grande de Nouvelle- Zélande.

Possibles répliques

«Il faut s'attendre à un certain nombre de répliques d'une magnitude de 4,0 à 5,0 dans les prochains jours ou les prochaines semaines», a averti Kelvin Berryman, responsable pour les catastrophes naturelles à l'institut national de géophysique GNS.

Le premier ministre, John Key, a déclaré que ce nouvel épisode sismique entraverait probablement la reconstruction engagée après le tremblement de terre du 22 février. «Mais il n'amoindrira pas notre détermination à reconstruire», a-t-il ajouté. (Adrian Bathgate; Henri-Pierre André pour le service français)

La majeure partie du centre-ville de la cité est vidé de ses habitants depuis le séisme de magnitude 6,3 du 22 février, qui avait fait 181 tués, soit le tremblement de terre le plus meurtrier dans ce pays depuis 80 ans. Christchurch avait été déjà secoué le 4 septembre par un premier tremblement de terre, de magnitude 7, qui n'avait pas fait de tués mais causé de gros dégâts matériels.

Enquête sur un immeuble

Ces nouvelles secousses telluriques sont intervenues le jour de l'ouverture d'une enquête sur l'écroulement d'un immeuble au centre de Christchurch, qui avait fait 106 tués dont 65 étudiants étrangers, dans le séisme du 22 février.

Fin mai, des scientifiques mandatés par le gouvernement avaient prévenu que la région de Christchurch avait une chance sur quatre de subir un nouveau tremblement de terre d'ici un an.

Des simulations estimaient à 23 % le taux de probabilité d'un séisme de magnitude comprise entre 6 et 7 dans la région de Canterbury au cours des douze prochains mois, selon le scientifique Matthew Gerstenberger, de l'institut GNS Science.

(ats)