Climat

01 avril 2019 10:41; Act: 01.04.2019 11:37 Print

Nouveaux records de chaleur pour l'Australie

Pour le quatrième mois consécutif, l'île-continent suffoque. La situation se politise en vue des prochaines élections.

storybild

Le surfer australien Brenton Fisher se rafraîchit sur une plage de Sydney (image d'archives). (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Australie a enregistré en mars pour le quatrième mois consécutif un record de chaleur, ont annoncé lundi les autorités alors que le changement climatique s'annonce comme l'un des sujets sensibles des prochaines législatives.

Le Bureau de la météorologie (BDM) a annoncé que l'immense île-continent avait connu son mois de mars le plus chaud, avec des températures médianes minimum comme maximum plus élevées que la moyenne dans la quasi totalité du pays. La température nationale médiane s'est révélée supérieure de 2,13 degrés Celsius à la température moyenne pour un mois de mars.

C'est le quatrième mois consécutif de chaleur record enregistré dans le pays. Le mois de janvier, en plein été austral, avait été le mois le plus chaud jamais répertorié avec une température moyenne sur l'île-continent pour la première fois supérieure à 30 degrés.

Fortes pluies nécessaires

Certaines régions victimes d'une sécheresse prolongée ont cependant connu un répit avec le passage accompagné de pluies de deux cyclones tropicaux sur le nord et l'ouest en mars.

«Malheureusement, les quantités de pluie nécessaires pour pallier le déficit dans les zones touchées par la sécheresse sont substantielles. Il faudra des niveaux de pluie supérieurs à la moyenne pendant de longues périodes pour remédier complètement aux déficits à plus long terme», a déclaré le BDM.

Les météorologistes expliquent que les schémas enregistrés dans les océans Pacifique et Indien ont contribué à l'augmentation des températures mais disent que le changement climatique est également un facteur d'explication.

Un enjeu politique

Cette question est devenue l'un des thèmes principaux des législatives qui doivent se tenir avant la mi-mai. La coalition conservatrice au pouvoir du Premier ministre Scott Morrison rechigne à soutenir des réductions fortes des émissions de gaz à effet de serre, de peur de porter atteinte à l'industrie du charbon australienne et, partant, à la croissance économique.

L'opposition de centre-gauche, qui devance les conservateurs dans les sondages, a dévoilé lundi une série de propositions pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, visant en particulier à promouvoir les énergies renouvelables et les véhicules électriques.

(nxp/afp)