Agression sexuelle

02 juillet 2018 19:28; Act: 02.07.2018 19:45 Print

Nouvelle inculpation pour Harvey Weinstein

Le producteur déchu a été inculpé lundi pour «un acte sexuel forcé» sur une troisième femme. Les faits remonteraient à 2006.

Voir le diaporama en grand »
Le procès pour agressions sexuelles de l'ex-producteur de cinéma, prévu le 3 juin, est finalement repoussé au 9 septembre. (Samedi 27 avril 2019) Le producteur de cinéma américain déchu Harvey Weinstein, poursuivi pour agressions sexuelles, s'est vu refuser jeudi sa demande d'abandon des charges pesant contre lui. (Jeudi 20 décembre 2018) Une porte-parole de l'avocat de M. Weinstein a indiqué que la prochaine audience aurait lieu le 11 octobre, et non le 8 novembre comme initialement prévu. Ce changement de calendrier pourrait témoigner de difficultés inattendues pour l'accusation, affirment plusieurs médias américains. (Samedi 6 octobre 2018) Les avocats du producteur Harvey Weinstein prétendent que l'actrice Ashley Judd avait passé un pacte avec leur client et demandent le rejet de la plainte. (Jeudi 19 juillet 2018) Harvey Weinstein a été inculpé d'une nouvelle agression sexuelle sur une troisième femme, a indiqué le procureur de Manhattan. Les faits remonteraient à 2006. (Lundi 2 juillet 2018) Robert De Niro et Harvey Weinstein lors des SAG Awards en janvier 2013. Harvey Weinstein, inculpé de viol et d'agression sexuelle, plaide non coupable à New York ce mardi 5 juin 2018. Harvey Weinstein, ici en 2013, fait l'objet d'une nouvelle plainte en nom collectif pour des agressions sexuelles, dont un viol. Il a déjà été inculpé par la police new-yorkaise pour les mêmes motifs. Le producteur américain a vu son inculpation pour un viol et une fellation forcée être confirmée par un «grand jury» new-yorkais. (Mercredi 30 mai 2018) Harvey Weinstein s'est rendu à la police en se présentant dans un commissariat de New York à Manhattan. (Vendredi 25 mai 2018) Harvey Weinstein a été inculpé vendredi pour un viol et une agression sexuelle, sur deux femmes différentes, a indiqué la police new-yorkaise dans un communiqué. (Vendredi 25 mai 2018) L'actrice britannique Kadian Noble a déposé plainte contre Harvey Weinstein, Bob Weinstein et The Weinstein Company LLC (TWC). (Vendredi 25 mai 2018) De nombreuses actrices ont dénoncé le comportement de Harvey Weinstein. Comme, de gauche à droite, Rose McGowan, Angelina Jolie, Asia Argento, Gwyneth Paltrow et Ashley Judd au premier rang. Au second rang figurent Lea Seydoux, Mira Sorvino, Rosanna Arquette, Louisette Geiss et Kate Beckinsale. Au troisième rang, la journaliste Lauren Sivan, l'actrice Jessica Barth, la productrice Elizabeth Karlsen, l'actrice Emma De Caunes et Judith Godreche. (Vendredi 25 mai 2018) Harvey Weinstein avec son épouse Georgina Chapman, qui a depuis demandé le divorce dès que l'ampleur du scandale a pris son envol. (Vendredi 25 mai 2018)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ex-producteur de cinéma Harvey Weinstein a été inculpé d'une nouvelle agression sexuelle sur une troisième femme, a indiqué lundi le procureur de Manhattan. Il a déjà été inculpé d'un viol et d'une agression sexuelle sur deux femmes différentes.

«Courage» des victimes

La nouvelle agression pour «un acte sexuel forcé» remonteraient à 2006, et est punissable d'une peine minimum de 10 ans de prison en cas de condamnation, a précisé le procureur dans un communiqué. Les inculpations précédentes portaient sur des agressions présumées datant de 2013 et 2004.

Le procureur Cyrus Vance n'a donné dans l'immédiat aucun détail sur les faits à l'origine de cette nouvelle inculpation. Il a simplement indiqué que l'ensemble du dossier résultait du «courage extraordinaire des victimes qui sont sorties du silence» et appelé d'autres victimes éventuelles du producteur déchu à se manifester.

Après sa première inculpation fin mai, pour un viol présumé dans un hôtel de Manhattan en 2013 sur une femme non identifiée et une fellation forcée sur l'aspirante actrice Lucia Evans en 2004, M. Weinstein, 66 ans, avait plaidé non coupable.

Bracelet électronique

Le producteur, catalyseur du mouvement #MeToo, présenté depuis plusieurs mois comme l'un des plus dangereux prédateurs sexuels que l'Amérique moderne ait connus, avait été remis en liberté moyennant un million de dollars de caution. Il doit aussi porter un bracelet électronique et rester dans les Etats de New York et du Connecticut.

Au-delà de ces inculpations, près d'une centaine de femmes - dont des stars comme Angelina Jolie ou Ashley Judd - ont affirmé depuis octobre avoir été harcelées ou abusées sexuellement par le producteur. Des faits présumés étalés sur plusieurs décennies. Plusieurs femmes ont reconnu avoir touché de l'argent en échange de leur silence sur ces agressions.

Les révélations sur Harvey Weinstein ont déclenché le mouvement anti-harcèlement #MeToo, qui a fait chuter des dizaines d'hommes de pouvoir accusés d'abus sexuels dans tous les milieux et continue aujourd'hui encore à secouer les Etats-Unis. Par la voix de son avocat, Ben Brafman, le producteur, qui fut longtemps l'un des plus courtisés d'Hollywood, a lui toujours démenti toute relation sexuelle non consentie.

(nxp/ats)