Législatives

16 octobre 2019 23:48; Act: 17.10.2019 06:24 Print

Obama apporte son soutien à Trudeau

L'ex-président américain a appelé mercredi les Canadiens à voter pour Justin Trudeau, un «dirigeant efficace» selon lui.

storybild

Justin Trudeau et Barack Obama le 29 juin 2016 à Ottawa. (Photo: AFP)

Une faute?

L'ancien président américain Barack Obama a appelé mercredi les Canadiens à offrir un nouveau mandat à leur Premier ministre Justin Trudeau à l'occasion des élections législatives du 21 octobre.

«J'ai été fier de travailler avec Justin Trudeau en tant que président», a tweeté le prédécesseur démocrate de Donald Trump. «C'est un dirigeant travailleur, efficace, qui s'attaque aux grands problèmes tels que le changement climatique», a-t-il ajouté. «Le monde a besoin aujourd'hui de son leadership progressiste et j'espère que nos voisins du Nord le soutiendront pour un nouveau mandat», a-t-il conclu. «Merci mon ami, nous travaillons dur pour continuer à progresser», lui a répondu Justin Trudeau dans un tweet.

Amitié

Arrivés tous les deux relativement jeunes au pouvoir, Barack Obama et Justin Trudeau, de dix ans son cadet, ont souvent affiché leur proximité, voire leur amitié. Ils ont été chacun élus sur un même message de renouveau, suivi d'un changement de cap et de style opéré par rapport à leurs prédécesseurs conservateurs, George W. Bush et Stephen Harper. Cela a nourri des comparaisons entre l'«Obamania» et la «Trudeaumania».

Les deux dirigeants s'étaient rencontrés pour la première fois dans leurs fonctions officielles lors d'un sommet en Asie en novembre 2015, quelques mois après l'élection de Justin Trudeau. Quatre mois plus tard, le dirigeant libéral était devenu le premier chef d'un gouvernement canadien à être reçu en visite officielle et en grande pompe à la Maison Blanche depuis près de 20 ans.

Justin Trudeau brigue un deuxième mandat de quatre ans lors des élections du 21 octobre, mais les sondages le donnent au coude-à-coude avec son rival conservateur Andrew Scheer. Ses relations amicales avec Barack Obama, qui se sont poursuivies après le départ de ce dernier de la Maison Blanche, tranchent avec la relation plus compliquée qu'il entretient avec l'actuel président américain Donald Trump.

(nxp/afp)