Hawaii

23 décembre 2008 18:23; Act: 24.12.2008 16:14 Print

Obama sans le haut mitraillé par des paparazzi

Des photos de Barack Obama en maillot de bain, musclé et le ventre plat, prises par des paparazzi à Hawaii, faisaient un malheur sur internet mardi.

Sur ce sujet
Une faute?

«Taillé pour le poste...», «beau mec», affichait en Une le New York Post mardi montrant un Obama au physique de surfeur, sans une once de graisse, sur une plage de son île natale.

«Waouh!», résumait un (ou une) internaute sur le site du Huffington Post qui offrait un lien vers les photos du futur président de 47 ans, connu pour faire du sport chaque matin, y compris pendant les mois harassants de la campagne présidentielle.

«Les vieux aux cheveux gris à la Maison Blanche, c'est fini!», relevait un autre internaute. «Quelles tablettes de chocolat!», s'exclamait un admirateur.

L'auteur de ces clichés, un photographe travaillant pour l'agence Bauer-Griffin basée en Californie (ouest), est parvenu à déjouer le cordon de sécurité mis en place autour de Barack Obama et de sa famille. L'agence a mis plusieurs photos en ligne.

Les photographes de presse suivant le président élu sont pour leur part tenus à l'écart.

D'autres photos plus sujettes à controverse montrent Michelle Obama et les deux fillettes du couple, Malia et Sasha, revenant vers leur maison de vacances après s'être baignées.

Mais d'autres commentaires sur internet reprochaient vertement à l'agence Bauer-Griffin d'avoir violé l'intimité de celui qui deviendra le 20 janvier le premier président noir des Etats-Unis.

«Enlevez les clichés des enfants!,» demande ainsi quelqu'un sur le site de l'agence californienne.

L'un des deux propriétaires de Bauer-Griffin, Frank Griffin, a indiqué au Washington Post que personne n'avait demandé à leur photographe de quitter la plage publique depuis laquelle il avait réussi à capturer des images d'Obama.

«Il y avait un accord tacite selon lequel il prendrait les photos qu'il pourrait, c'est une plage publique,» a assuré M. Griffin.

Barack Obama a fait l'objet de millions de photographies depuis deux ans, quand il a entamé sa course à la Maison Blanche. Mais il est parfois lassé de cette attention perpétuelle des photographes.

«Allez, les gars», avait ainsi lancé M. Obama à des photographes de presse qui le mitraillaient dimanche alors qu'il jouait au golf. «Combien vous en faut-il?»

(afp)