Corée du Nord

27 janvier 2020 18:53; Act: 29.01.2020 06:20 Print

On la croyait morte, la tante de Kim est de retour

Exécutée comme son mari? Victime d'une purge? Tuée par son alcoolisme? On croyait Kim Kyong-hui morte, mais elle a fait sa réapparition, après six ans d'absence.

storybild

Kim Kyong-hui, assise à côté de l'épouse de Kim Jong-un, n'était plus apparue en public depuis 2013. (Photo: AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Après six ans d'absence, la tante de Kim Jong-un a fait un retour très remarqué au premier plan, samedi à Pyongyang. Cette réapparition a de quoi surprendre: des rumeurs insistantes prétendaient que Kim Kyong-hui avait été exécutée ou alors victime d'une purge après avoir aidé son neveu à s'installer au pouvoir. Ces spéculations avaient pris de l'ampleur lorsque son mari Jang Song-thaek, l'oncle de Kim Jong-un, avait été fusillé pour trahison et corruption en 2013.

Et pourtant, Kim Kyong-hui est bel et bien vivante, rapporte le «Guardian». Le journal officiel du pouvoir a publié une photo de la septuagénaire assise à côté de Ri Sol-ju, l'épouse du dictateur nord-coréen. Tout ce petit monde était réuni dans un théâtre de la capitale pour assister à un spectacle qui marquait la nouvelle année lunaire. L'agence de presse gouvernementale KCNA a, elle aussi, mentionné la présence de Kim Kyong-hui à cette soirée.

Une absence très remarquée

Peu après l'exécution de Jang Song-thaek, les médias d'État avaient annoncé que son épouse serait membre du comité d'organisation des funérailles d'un autre haut fonctionnaire. Mais quelques jours plus tard, elle avait brillé par son absence lors d'une cérémonie marquant le deuxième anniversaire du décès de son frère Kim Jong-il, père de l'actuel dirigeant. Certains observateurs avaient alors pensé qu'elle avait été la victime d'une série de purges ordonnées par son neveu pour tenter de débarrasser le parti au pouvoir de ses rivaux potentiels. D'autres avaient imaginé que Kim Kyong-hui avait fini par succomber à son addiction à l'alcool.

«Démonstration publique de soutien»

Le pouvoir nord-coréen aurait organisé le retour surprise de cette femme de 73 ans dans le but d'afficher une unité familiale, alors que le régime cherche à faire pression sur les États-Unis. Les négociations de dénucléarisation entre les deux pays sont actuellement au point mort. Bien qu'il soit improbable que Kim Kyong-hui retrouve une place stratégique au sein du gouvernement, sa présence est extrêmement symbolique.

«L'apparition soudaine de responsables importants dans un régime comme celui de la Corée du Nord est toujours extrêmement importante», analyse Michael Madden, expert de la Corée du Nord pour le Stimson Center à Washington. Il ajoute: «Même si elle n'a pas de fonction politique ou de position officielle dans le régime, le fait qu'elle fasse une apparition personnelle comme celle-ci est une démonstration publique de soutien à son neveu. C'est une expression forte de l'unité de la famille Kim.»

(joc)