Terrorisme

09 décembre 2019 09:08; Act: 09.12.2019 09:31 Print

Onze djihadistes français renvoyés de Turquie

La Turquie poursuit les expulsions de combattants terroristes. Onze présumés djihadistes, pour la plupart des femmes, ont été renvoyés en France.

storybild

Des Français soupçonnés d'appartenir à l'EI sont expulsés de Turquie. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Onze présumés djihadistes français qui étaient détenus en Turquie ont été renvoyés lundi vers leur pays, a annoncé le ministère turc de l'Intérieur.

«L'expulsion des combattants terroristes étrangers se poursuit. Dans ce cadre, onze ressortissants français ont été renvoyés», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Une source au ministère a précisé que ces expulsions avaient eu lieu lundi matin.

La décision d'expulser ces ressortissants français, soupçonnés d'appartenir au groupe djihadiste Etat islamique (EI), avait été annoncée par un porte-parole du ministère turc de l'Intérieur le 11 novembre lorsque Ankara avait commencé à renvoyer vers leurs pays des présumés djihadistes étrangers détenus en Turquie.

Une source proche du dossier à Paris avait alors indiqué que ces Français en passe d'être expulsés par la Turquie étaient «en majorité des femmes».

Accord entre Paris et Ankara

Certaines de ces personnes sont en prison «depuis longtemps» et d'autres sont arrivées «plus récemment», avait précisé cette source. Elles seront toutes interpellées et présentées à un juge à leur arrivée en France dans le cadre du «protocole Cazeneuve».

Signé en 2014, cet accord de coopération policière entre Paris et Ankara permet que des djihadistes rentrant de Syrie via la Turquie soient immédiatement interceptés à leur retour.

Longtemps soupçonnée d'avoir laissé les djihadistes traverser sa frontière pour rejoindre la Syrie après le début du conflit qui déchire ce pays depuis 2011, la Turquie, frappée par plusieurs attentats commis par l'EI, a rejoint en 2015 la coalition antidjihadiste.

Mais Ankara a été accusé ces dernières semaines d'affaiblir la lutte contre les éléments dispersés de l'EI en lançant, le 9 octobre, une offensive contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), fer de lance du combat contre l'organisation djihadiste.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ras le bol le 09.12.2019 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déplorable

    Ils vont être accueillis en héros dans les prisons françaises. Ils y resteront quelques mois, peut-être quelques années, et seront discrètement relâchés, plus déterminés que jamais à reprendre le combat... Les politiciens sont des guignols !

  • Réveillons-nous le 09.12.2019 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marre de ces tarés

    Du fond du coeur ne ramenons pas le cancer de l'humanité en Europe, je suis 100% contre le fait que la Suisse commence de nous ramener des djihadistes Suisses parce qu'ils sont Suisses... ils sont partis là-bas en toute connaissance de cause et bien qu'ils y restent, prêter serment à l'Etat Islamiste et puis venir pleurer pour rentrer, faut arrêter de nous prendre pour des c***.

  • Hervé D le 09.12.2019 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dehors

    Au moins, Suisses et Français s'accordent sur un point : ils ne veulent pas de ces gens-là. La jeunesse n'excuse pas tout et partir en Syrie c'était déjà être totalement irrécupérable pour la société. On n'en veut pas sur sol européen.

Les derniers commentaires

  • clic clic boum boum le 09.12.2019 22:03 Report dénoncer ce commentaire

    À éradiquer

    Joli cadeau de noël pour nos voisins... Ça va encore pondre du djihadiste et toucher des allocs...

  • James..., James Bond le 09.12.2019 20:04 Report dénoncer ce commentaire

    Sir

    Les médias Français annoncent 4 femmes et 7 enfants. À qui profite le mensonge ?

    • 007 le 09.12.2019 22:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @James..., James Bond

      Des enfants âgés entre 8 et 16 ans, a 16 ans on est plus vraiment un enfant, et puis le gros problème ils n'ont connu l'horreur, comment les récupérer ? Peut on en faire des hommes et des femmes dignes après tout ça ? J'en doute

  • Clémence Sans le 09.12.2019 19:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ne soyons pas naïf

    Des millier d'innocents ont été violés vendus torturés décapités crucifié lapidés par ces barbares rien ne peut excuser leurs départ pour la Syrie qu'il y reste maintenant

  • Bob Ralcnis le 09.12.2019 18:28 Report dénoncer ce commentaire

    Isolement

    Un petit regroupement de tous les jihadistes sur les iles Kergelen serait un bienfait pour l'humanité, dommage pour les pingouins mais bon...

  • clin le 09.12.2019 14:29 Report dénoncer ce commentaire

    pauvre france

    ils vont recevoir une petite tape sur les mains mais ils ont assasinés plusieurs personnes et recommancer pas de justice