Brexit - Scénario du pire

19 août 2019 11:51; Act: 19.08.2019 11:51 Print

Panique des transports et pénuries de médicaments

Boris Johnson se prépare à un Brexit à tout prix le 31 octobre. Son gouvernement a prévu un scénario catastrophe en cas de «no deal» avec l'Europe.

storybild

Le Premier ministre Boris Johnson va rencontrer les leaders européens durant toute la semaine. (Photo: wpa Pool)

Sur ce sujet
Une faute?

Les jours passent et l'ultimatum dressé par le Premier ministre Boris Johnson approche à grand pas. Quoi qu'il arrive, il a promis que le Royaume-Uni sortirait définitivement de l'Union européenne le 31 octobre prochain. Et plus la date fatidique approche, plus les chances d'un accord global avec l'Europe s'amenuisent.

La perspective d'un «no deal» inquiète tellement que dans les coulisses du 10 Downing Street, on s'affaire à imaginer un scénario catastrophe pour anticiper un divorce sans accord. Dans un document interne révélé dimanche par le «Sunday Times», le gouvernement britannique décrit ce qu'il pourrait arriver de pire outre-Manche. Et les conséquences d'une sortie sans accord seraient lourdes pour le Royaume-Uni.

Trois quart des médicaments viennent du continent

Selon le rapport, le premier secteur touché sera celui des transports: ce sera la panique. Les camions passant sous la Manche subiront des retards de plusieurs jours et pour les bateaux de marchandise, l'attente sera encore bien plus longue. L'estimation étant qu'il faudrait plusieurs mois pour que le trafic reprenne à 50% de sa fréquentation actuelle. Et qui dit retard dit difficulté d'approvisionnement de tout ce qui transite par la Manche.

Ce serait le cas pour les médicaments, dont près des trois quarts sont importées depuis le continent. Le pays tout entier pourrait en manquer durant plusieurs jours. Puis viendrait s'ajouter à cela une pénurie de nourriture, faisant de fait augmenter le prix des denrées alimentaires, et un manque d'approvisionnement en carburant car deux raffineries seraient menacées de fermeture.

Ce «scénario du pire» est bien entendu hypothétique, mais il met en lumière les inquiétudes du Royaume-Uni quand à son avenir à court terme. Boris Johnson a d'ailleurs débuté cette semaine un voyage pour rencontrer les dirigeants européens et tenter d’apaiser les tensions.

(lom)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fantomas contre l'UE le 19.08.2019 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais voui..

    Ahahah comment faire peur au peuple, et il y a encore des idiots pour croire ces balivernes.. Tout va très bie se passer, l'UE y a elle aussi beaucoup trop a perdre.. Encore un article alarmiste de bas étage.

  • Pauline le 19.08.2019 12:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de panique

    Les médicaments viennent de Suisse et des U.S.A., ou est le problème ? La mer du nord fournit tous les carburants, ou est le problème ? Les aliments viennent d outre atlantique, ou est le problème ?

  • Medoc le 19.08.2019 12:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fakenews

    Les médicaments ont sais tous que les plupart sont made en Suisse, et la Suisse a signe des accords avec londre.... Donc je ne voit pas comment il vont manquer des médicaments ?!?

Les derniers commentaires

  • Joseph Da Rimatia le 20.08.2019 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les 7 plaies arrivent, c'est l'apocalypse

    Et les loup, il n'ont pas parlé des loup qui arriveront pour manger les enfants. Et la pestilence, le retour de la peste, les rivières qui se teintes de rouges, tuant les poissons, puis l'invasion des criquets, suivi de la mort des premiers-nés.....

  • Pollo le 20.08.2019 05:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de brexit

    Luniom fait La Force

  • jlc le 20.08.2019 05:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'armagedon...

    Le seul argument des cerveaux flasques... Même pas peur vous répond BoJo!

  • Marc le 19.08.2019 21:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boris

    Vas y Boris, fais le travail, l'Europe se rendra compte que l'Angleterre n'est pas morte...

    • Jean le 20.08.2019 07:17 Report dénoncer ce commentaire

      faut suivre

      et pourtant dans l'histoire récente, seule, elle est bien morte !

  • 20minutes.ch le 19.08.2019 20:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À tous les imbéciles qui ne proposent RIEN

    Une Suisse qui se renferme sur elle-même est une Suisse qui s'ouvre sur le néant ! Ça donne envie ...

    • Mallou le 19.08.2019 21:19 Report dénoncer ce commentaire

      Drôle

      Vous comprenez que l'UE elle-même n'est qu'un système protectionniste n'est-ce pas ? La libre circulation par exemple signifie la discrimation des non-européens. Les tarifs et standards de la zone commerciale sont une protection contre la concurrence mondiale. Qui se referme déjà ?

    • je dis bien ou j'ai raison? le 19.08.2019 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @20minutes.ch

      il faut le néant pour que la lumière puisse rentrer (méditation Zen)

    • Je dis bien ou j'ai raison ? le 20.08.2019 04:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mallou

      on aurait du garder les frontières plus on donne plus on demande jamais content